La finale du CHAN 2020 oppose ce dimanche le Maroc, tenant du titre à la redoutable puissance de feu, à l’outsider, le Mali, qui brille par sa solidité défensive.

Tenant du titre, le Maroc s’avance en grand favori de la finale du CHAN 2020 qui l’opposera ce dimanche au Mali au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé (coup d’envoi à 19h en temps universel, soit 20h en France).

Après avoir plié l’affaire en quelques minutes contre la Zambie (3-1) en quart de finale puis avoir sorti le pays-hôte camerounais sans ménagement en demi-finales (4-0), les hommes d’Houcine Ammouta n’ont plus qu’une seule aspiration : devenir les premiers dans l’histoire à soulever le CHAN sur deux éditions consécutives, et rejoindre ainsi la RD Congo au palmarès des nations les plus titrées dans la compétition avec 2 sacres.

Pour y parvenir, les Lions de l’Atlas locaux s’appuieront sur leur attaque de feu avec 13 buts inscrits depuis le début du tournoi, dont 5 pour le seul Soufiane Rahimi, actuel meilleur buteur et probablement meilleur joueur de cette édition. Mais les Marocains vont se heurter à un mur. En effet, comme eux, le Mali est invaincu et les Aigles A’ n’ont encaissé qu’un seul but durant toute la compétition, eux qui ont à chaque fois concédé un 0-0 avant de passer aux tirs au but contre le Congo puis la Guinée durant la phase à élimination directe.

Si cette force défensive, incarnée par le gardien Djigui Diarra, auteur d’un arrêt décisif durant la séance de tirs au but face à la Guinée, risque de donner du fil à retordre, les Maliens partent toutefois avec des handicaps. Entre les forfaits du défenseur central Mamadou Doumbia et du milieu offensif Ibourahima Sidibé et les deux prolongations disputées, l’état de fraîcheur ne penchera en effet clairement pas en leur faveur. Leur faible puissance offensive (3 buts marqués seulement et aucun depuis 319 minutes) représente aussi un gros problème auquel il va falloir remédier. Un premier sacre dans la compétition après l’échec en finale de l’édition 2016 face à la RDC est à ce prix.

Ils ont dit :

Nouhoum Diané, sélectionneur du Mali – «Nous allons jouer face au Maroc, une grande équipe, mais psychologiquement, nous sommes prêts. Le Maroc renferme des attaquants talentueux et c’est à nous de les stopper pour ne pas marquer comme ce fut le cas de leurs précédents matchs. (…) Le Maroc est favori, mais c’est le terrain qui en décidera sur l’identité du vainqueur.»

Houcine Ammouta, sélectionneur du Maroc – «Nous nous attendons à un match difficile. Jusque-là, aucune équipe n’a réussi à conserver le titre du CHAN et nous voulons devenir les premiers à le faire. (…) Le Mali est une équipe solide défensivement. Nous devons être concentrés et décisifs surtout en attaque pour les pousser à ouvrir le jeu ce qui nous permettra de jouer plus haut avec en plus les contres.»

Les compos probables :

Mali : D. Diarra – Samaké, Y. Doumbia, Sanogo, Bagayoko – Kyabou, Kanouté – D. Diallo, Samabaly, Ballo – Koné.

Maroc : Zniti – Namsaoui, Boutouil, Bouftini, El Moussaoui – Bemaamar, Jabrane, Hafidi – Sadaoui, El Kaabi, Rahimi.

Arbitre : le Kényan Peter Waweru Kamaku officiera lors de ce match.

Le parcours des deux équipes en vidéo