3 prix d’homme du match, 5 buts qui lui assurent quasiment le titre de meilleur buteur : quelle que soit l’issue de la finale du CHAN 2020 contre le Mali ce dimanche à Yaoundé (coup d’envoi à 19h en temps universel, soit 20h en France), le titre de meilleur joueur de la compétition ne devrait pas échapper à l’ailier gauche du Maroc, Soufiane Rahimi (24 ans).

Tout au long de la campagne camerounaise, le porte-étendard du Raja Casablanca a en effet clairement volé la vedette à son coéquipier Ayoub El Kaabi, meilleur joueur et buteur de la précédente édition mais qui a cruellement manqué de réalisme ces dernières semaines. Tout le contraire de Rahimi, avec, comme un symbole, son but inscrit face à l’Ouganda (5-2) lors du dernier match de poules à la réception d’une bicyclette ratée par… El Kaabi.

Elu homme du match et auteur d’un doublé face aux Cranes ce jour-là, le Rajaoui a ensuite enchaîné avec un but contre la Zambie (3-1) en quart puis un doublé, une passe décisive et un titre d’homme du match en demi-finales face à l’hôte camerounais (4-0). Rapide, technique et doté d’un flair impressionnant, le Marocain se retrouve dans tous les bons coups, lui à qui tout réussit en ce moment. Il ne lui reste plus qu’à achever son récital en permettant à son pays de conserver sa couronne ce dimanche.

Un départ en fin de saison ?

Il sera temps ensuite pour Rahimi de se pencher sur son avenir en club. Pur produit de la formation rajaouie (son père est chargé du matériel au club depuis 40 ans), le natif de Casablanca s’est imposé au sein de l’équipe première du RCA depuis l’été 2018. Depuis, il n’a cessé de confirmer et a notamment joué un grand rôle dans la Coupe de la Confédération remportée dès sa première saison avec un doublé inscrit lors de la finale aller contre Vita Club (3-0).

Elu meilleur joueur du dernier championnat marocain et appelé pour la première fois avec la sélection A par Vahid Halilhodzic en novembre dernier, sans toutefois entrer en jeu, Rahimi a tapé dans l’œil de plusieurs formations du Golfe, dont Al Aïn, avec qui un accord serait en bonne voie en vue d’un transfert en fin de saison. D’ici-là, l’attaquant n’aura pas le temps de souffler car il disputera dès dimanche prochain les barrages aller de la Coupe de la Confédération avec son club face à l’US Monastir…

Le parcours de Rahimi raconté par son père

Les plus belles actions de Rahimi durant ce CHAN