Wanyama a offert la victoire au Kenya sur penalty.

Vigilante face à l’avancée du coronavirus, la Confédération africaine de football (CAF) n’exclut aucune mesure pour endiguer l’épidémie, quitte à recourir à des huis clos ou des reports si la situation empire. Et l’instance va devoir gérer un premier cas très concret dans les prochains jours. Hôte des Comores le 25 mars à l’occasion de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2021, la Fédération kényane (FKF) vient en effet d’écrire à la CAF pour demander le report de son match pour raisons sanitaires !

«Nous avons écrit à la CAF pour demander que le prochain match de qualification contre les Comores soit reporté à une date ultérieure en raison du coronavirus», a annoncé le président de la Fédération kényane, Nick Mwendwa, pour le site Goal. «Nous agissons conformément à la directive du gouvernement qui a interdit tout rassemblement impliquant plus de 15 personnes et nous avons expliqué à la CAF la directive du gouvernement. Nous ne voulons pas prendre de risques, surtout que la plupart des joueurs de l’équipe des Comores jouent en France et que c’est l’un des pays qui a été le plus durement touché par le virus.»

Le FKF espère trouver à la CAF une oreille compréhensive. «Nous sommes plus de 45 millions de personnes et ce serait une erreur que le premier cas de coronavirus soit détecté au Kenya à cause du football. Nous espérons que le CAF écoutera notre demande et annulera le match, mais s’il ne le fait pas, nous attendrons que le gouvernement nous donne la marche à suivre», a ajouté la FKF sans évoquer en revanche le match retour programmé le 29 mars à Moroni. Un dossier brûlant pour la CAF !