weah africains ballon d'or

A part au Burundi, où le championnat a récemment repris après quelques semaines d’interruption, les compétitions sont toutes à l’arrêt en Afrique pour cause de coronavirus. Président du Liberia, Georges Weah craint que le football africain ait beaucoup de mal à se remettre de cette crise qui impacte lourdement les finances des clubs.

«Le moteur du sport est principalement constitué par les recettes billetteries et les sponsors – là où ils n’existent plus, de nombreux clubs vont s’effondrer et de nombreuses ligues vont fermer définitivement», a redouté le Ballon d’Or 1995 à l’occasion d’une conférence organisée par l’Africa Sports Ventures Group. «Je suis d’avis que l’avenir du sport en Afrique après le Covid-19 est sombre et qu’il n’est pas certain de s’en remettre. Il sera urgent de réanimer le football et les autres disciplines.»

Récemment, les difficultés financières ont incité certains clubs à prendre des mesures radicales, à l’instar du Musanze Football Club et d’Espoir FC, deux formations rwandaises qui ont licencié temporairement leurs joueurs. Rappelons que la FIFA a récemment débloqué un fonds d’urgence à destination de ses fédérations membres, censées les redistribuer aux clubs.