La propagation de la pandémie de coronavirus affecte le football rwandais. Outre la suspension du championnat, cette maladie a des répercussions sur le contrat des joueurs évoluant dans le championnat de première division.

Après Musanze Football Club, c’est au tour d’Espoir FC, un autre club évoluant dans l’élite rwandaise, d’initier la clause de force majeure dans le contrat des joueurs en les licenciant temporairement. Le club justifie cette décision par l’impact de la crise causée par le coronavirus.

«Nous avons temporairement licencié nos joueurs car toutes les activités de football ont été suspendues dans notre pays et presque partout dans le monde pour empêcher la propagation de COVID-19 et nous ne savons pas combien de temps cela durera. Nous ne voulions pas attendre et nous mettre dans une situation difficile. Nous avons fait savoir à nos joueurs qu’ils reprendraient le travail quand cette pandémie sera terminée et nous leur avons demandé d’essayer de maintenir leur forme physique», a précisé Kamuzinzi Godefroid, président d’Espoir FC, relayé par les médias rwandais.

Pour rappel, le ministère rwandais des Sports a annoncé la suspension de toutes les activités sportives sur son sol le 13 mars dernier. La Fédération rwandaise de football espère toutefois reprendre les activités sportives après la fin de la pandémie.