Dans une interview qui sera diffusée dimanche sur Canal+, l’attaquant de 36 ans a annoncé sa retraite internationale avec la Côte d’Ivoire. Sa dernière image avec les Eléphants restera donc une décevante sortie au premier tour de la Coupe du monde 2014.


Didier Drogba et la sélection ivoirienne, c’est terminé ! L’Eléphant l’a annoncé dans une interview qui sera diffusée dimanche prochain au Canal Football Club sur Canal +. « C’est le bon moment pour arrêter, laisser la place aux jeunes, et construire une équipe pour les années à venir. C’est une décision difficile parce que je sais de quoi je suis capable mais à partir du moment où je sens qu’on n’a plus confiance en moi comme avant, je pense que c’est une décision sage. Je suis à la disposition du pays mais pas pour jouer. C’est fini. », lance-t-il.

Après une Coupe du monde décevante, un statut de remplaçant moyennement apprécié et l’affaire du brassard avec Yaya Touré, il est vrai que l’ancien attaquant de l’OM avait vu sa cote baisser et les partisans du renouvellement générationnel se faisaient de plus en plus nombreux en Côte d’Ivoire.

Des buts mais pas de titre

Avec les Eléphants, Didier Drogba a disputé 106 matchs et a marqué 66 buts. Capitaine huit années durant et meilleur buteur de l’histoire de la sélection, il ne sera toutefois jamais parvenu à conduire la Selefanto à la victoire à la CAN, échouant sur la dernière marche en 2006 et 2012 et ne dépassant pas la phase de groupe en Coupe du monde en trois tentatives (2006, 2010 et 2014).

Le nouveau sélectionneur, Hervé Renard avait prévu d’appeler l’attaquant de Chelsea dans les prochains jours afin de connaître ses intentions quant à la suite de sa carrière internationale. Le technicien français est désormais fixé et Drogba ne reviendra pas sur sa décision. « Je lui expliquerai et je pense qu’il comprendra très bien pourquoi. Mais à un moment donné, il faut savoir s’arrêter« , explique l’ancien Marseillais.

Les éliminatoires de la CAN 2015, qui verront la Côte d’Ivoire affronter le Cameroun, la RD Congo et la Sierra Leone dans le groupe D, se feront donc sans l’enfant de Yopougon.