Nouveau rebondissement dans l’élection pour la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Alors que la FIF a désavoué la commission électorale et suspendu le processus électoral, la FIFA a réagi dans une correspondance en demandant à la FIF de rétablir la commission électorale, qui avait validé le dossier de 3 candidats, dont Didier Drogba.

«La FIFA estime que le Comité d’Urgence n’est pas compétent pour ‘suspendre le processus électoral de la FIF’, que ce dernier est donc toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai», a indiqué l’instance dirigeant du ballon rond en considérant que «nous ne sommes pas en présence d’un cas non prévu par les statuts ou d’un cas typique de force majeure.»

Pour rappel, la commission électorale n’avait pas notifié sa décision aux candidats dans les délais en raison de divergences entre ses membres, le secrétaire général refusant notamment de signer des documents. C’est l’une des raisons qui avait poussé la FIF à la suspendre. Mais ce coup de pression de la FIFA change tout et permet à la commission électorale de reprendre la main. Plus que jamais, Drogba peut donc espérer voir sa candidature validée pour l’élection en théorie prévue pour le 5 septembre.

La lettre de la FIFA

Image

Image