Côte d’Ivoire : “pas un échec”, Gasset défend son bilan

Moins d'un mois après sa démission du poste de sélectionneur de la Côte d'Ivoire en pleine CAN 2023, Jean-Louis Gasset a été officiellement nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille ce mardi jusqu'à la fin de la saison.

Lors de sa conférence de presse de présentation, le technicien français a évidemment été invité à revenir sur son départ du banc des Eléphants. L'occasion pour l'homme de 70 ans de défendre son bilan et de justifier sa décision.

J'ai travaillé deux ans avec la Côte d'Ivoire. J'ai travaillé pendant deux ans pour créer un groupe, pour dégager les anciens, dégager les joueurs qui devaient amener un plus et dénicher les pépites. J'ai vécu deux années magnifiques. On a commencé la CAN par une victoire, puis on a eu un trou de cinq jours. On a perdu le troisième match 4-0, j'ai senti une humiliation. J'ai dit à mon président que ce n'était pas possible d'accepter un truc comme ça”, s'est rappelé Gasset.

La démission, “un feeling”

“Je savais que, dans la sélection que j'avais faite, j'avais pris des joueurs blessés qui ne devaient revenir qu'après les quarts de finale, Sébastien Haller et Simon Adingra. Je savais qu'on allait un petit peu souffrir mais une humiliation comme ça… J'ai pensé, c'est un feeling, que la démission était la meilleure des solutions. La suite m'a donné raison, a mis en avant le Sudiste. Emerse Faé a repris l'équipe. (…) Ce n'est pas un échec. J'ai un goût d'inachevé mais j'ai pris la bonne décision au bon moment. Je pense que le travail avant a été bien fait.

Récemment, Gasset avait été encensé par son ex-adjoint, Emerse Faé, grand artisan du sacre des Eléphants à la CAN, qui avait estimé qu'il est à l'origine de 85% du travail ayant mené à cette consécration à domicile.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !