Côte d’Ivoire : la FIF se justifie pour le maillot blanc des Eléphants !

Ce mardi, la Côte d'Ivoire n'a pu faire mieux que match nul 0-0 face au Kenya, au Malawi, à l'occasion de la 4 journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Un résultat décevant après le succès contre le Gabon (1-0), vendredi dernier à Korhogo, lors de la précédente journée.

Les plus superstitieux n'hésitent pas à le clamer : les Eléphants, qui arboraient un inhabituel maillot blanc, ont déjoué en raison de leur tenue. Force est de constater qu'à chaque fois que la sélection ivoirienne porte cette liquette, elle déjoue. Le dernier exemple en date avant mardi étant la défaite tristement célèbre contre la Guinée Equatoriale lors de la phase de poules de la CAN (0-4).

Yacine Idriss Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), en a été bon pour justifier les raisons de ce choix. « Je souhaite clarifier que lorsque nous jouons à l'extérieur, le choix du maillot dépend de l'équipe hôte, qui choisit en premier. Le Kenya ayant opté pour le rouge, nous avons donc dû choisir le blanc, faute de pouvoir porter notre couleur orange habituelle », a expliqué le dirigeant via son compte officiel Facebook.

10 points sur 12 possibles

Le boss du football ivoirien n'a toutefois pas voulu s'attarder sur ce maillot blanc et ce dernier résultat en dent-de-scie, préférant retenir les « 3 victoires, 1 match nul, 0 but encaissé, 12 buts marqués, 10 points sur 12 possibles » jusqu'à présent dans cette campagne. Un joli total qui maintient les Eléphants invaincus dans ce groupe F des éliminatoires du Mondial 2026, où ils occupent la tête avec 10 unités au compteur, soit une de plus que le Gabon, leur dauphin.

Pas pour autant de quoi se relâcher, car comme l'a rappelé Yacine Idriss Diallo « le travail continue avec humilité, rigueur, abnégation et sérieux ». Prochain rassemblement des troupes d'Emerse Faé : en septembre, face à des adversaires qui restent à déterminer dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2025.

Côte d’Ivoire : la FIF se justifie pour le maillot blanc des Eléphants !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.