La fin du feuilleton qui oppose l’Espérance de Tunis à son ancien entraîneur, Nabil Maâloul, est proche. Il y un an, l’ancien sélectionneur avait déposé une plainte pour cause de salaires et de primes impayés (pour un montant de 210 000 dinars, soit environ 94 000 euros). Mais le Comité National d’Arbitrage Sportif (CNAS) vient de rejeter sa demande pour cause de vice de forme, indique MFM. En septembre 2013, la commission d’appel de la Fédération Tunisienne de Football avait déjà rejeté la plainte déoposée par le technicien contre le président des Sang et Or, Hamdi Meddeb.