Alors que le scandale de corruption qui entache la FIFA défraye la chronique depuis mercredi et la vague d’arrestations de membres de l’instance, un nom revient avec insistance, celui de Chuck Blazer (Charles de son vrai prénom). Cité comme l’un des personnages clés dans l’aboutissement des interpellations, l’ancien secrétaire général de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf) serait la fameuse taupe qui a informé la justice américaine. Retiré du monde du ballon rond depuis plus de deux ans, Blazer aurait notamment enregistré plusieurs conversations avec de hauts dignitaires de la FIFA, avant d’apporter ses preuves à la justice.