Gabon : la Fédé justifie le départ de Bouanga

Malgré les retraites internationales de Pierre-Emerick Aubameyang et de Mario Lemina l’an passé, la sélection du Gabon s’est offert une nouvelle polémique sur ce rassemblement…

Au lendemain de la victoire à domicile face au Soudan (1-0) jeudi à l’occasion de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2023, l’international Denis Bouanga a en effet quitté le rassemblement des Panthères. Alors que le match retour est prévu lundi à Omdurman, le départ précoce de l’ancien Stéphanois a forcément généré de nombreuses spéculations et certaines rumeurs ont même affirmé que celui-ci aurait claqué la porte après avoir mal supporté les reproches que lui aurait formulé le sélectionneur Patrice Neveu suite à sa prestation décevante face aux Soudanais.

La Fédération gabonaise de football (Fegafoot) a réagi ce samedi par le biais d’un communiqué pour mettre un terme aux bruits de couloir. «Le départ de Denis Bouanga de la tanière est un accord préalable entre son club et le sélectionneur national. Il était question de libérer le joueur en cas de victoire, pour le mettre à la disposition de son club pour un match important. Toute autre interprétation n’est que spéculation», a assuré l’instance.

La Fegafoot s'écrase…

Cette version est parfaitement crédible étant donné que Bouanga évolue depuis l’été dernier au Los Angeles FC et qu’un long voyage par-dessus l’Atlantique l’attend donc avant de retrouver son club. Reste que le Gabon ne dispute pas des matchs amicaux mais bien les éliminatoires de la prochaine CAN ! Le manque d’autorité de la Fegafoot est donc assez triste à constater à l’approche d’un match décisif face à un adversaire qui peut revenir à un petit point en cas de victoire…

Gabon : la Fédé justifie le départ de Bouanga
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.