Après deux ans de collaboration commune et deux CAN achevées sur un goût d’échec, le Ghana et le sélectionneur Avram Grant ont annoncé ce mardi qu’ils ne renouvelleront pas leur contrat qui prend fin le 28 février. Le technicien israélien n’aura pas laissé un souvenir impérissable.


Du changement à la tête du Ghana ! Avec quelques semaines d’avance, la Fédération et le sélectionneur Avram Grant ont annoncé ce mardi qu’ils ne prolongeront pas le contrat qui les lie jusqu’au 28 février. Cette nouvelle est tout sauf une surprise puisque le technicien israélien, nommé en décembre 2014, avait laissé entendre pendant la CAN 2017 que cette compétition serait sa dernière à la tête des Black Stars. « Suite à une réunion cordiale avec le président de la Fédération ghanéenne, (…) j’ai informé Mr Nyantakyi que le moment était venu pour moi de relever un autre défi« , a indiqué l’ancien coach de Chelsea dans un communiqué.

Le technicien de 62 ans s’en va sur un constat d’échec avec une 2e place à la CAN 2015 et une 4e place cette année, tout en laissant les Black Stars en mauvaise posture dans les qualifications au Mondial 2018 avec un point au compteur après deux journées. Son manque d’investissement était pointé du doigt depuis de longs mois par la presse locale. En effet, Grant passait peu de temps au pays et il était régulièrement le dernier sélectionneur africain à dévoiler ses listes avant les échéances internationales. Malgré tout, le natif de Petah Tikva, qui se dit en quête d’un nouveau challenge, a tenu à défendre son bilan.

« J’ai pris en charge cette équipe après un Mondial 2014 désastreux et j’ai rebâti un effectif qui a atteint la finale de la Coupe d’Afrique des nations pour la deuxième fois seulement depuis 23 ans, ainsi que les demi-finales de la CAN 2017« , a-t-il souligné. « Je suis fier du fait de laisser derrière moi un groupe fort et professionnel, composé de joueurs dans la force de l’âge, qui, j’en suis sûr, remportera bien des victoires dans les années à venir. » Pour succéder à Grant, le nom d’Hervé Renard a déjà refait surface ces derniers jours, mais les quadruples champions d’Afrique sont conscients qu’il sera difficile d’arracher le technicien français à la sélection marocaine.