Moins connu que ses deux demi-frères André et Jordan en Europe, Ibrahim Ayew jouit de bien plus de popularité sur le sol ghanéen. A tel point que l’aîné de la fratrie a été la cible de cambrioleurs à son domicile, mercredi. Le milieu de terrain de l’Asante Kotoko a vu des malfaiteurs faire irruption chez lui avant de lui dérober plusieurs objets de valeurs et qu’il ne soit blessé au bras par une balle qui l’a éraflé, évitant le pire scénario. Le joueur en sera quitte pour des soins à l’hôpital, mais sans gravité. Un événement qui n’est pas sans rappeler le cambriolage fatal à Senzo Meyima, ancien gardien de but de l’Afrique du Sud, il y a tout juste un mois.