Le meilleur buteur de la CAN 2023 sort déjà de sa retraite internationale !

Après une fin en eau de boudin ternissant la belle CAN 2023 de la Guinée équatoriale, Emilio Nsue a fait volte-face en sortant de sa retraite internationale.

Après avoir claqué la porte du Nzalang Nacional à cause d’une guerre intestine avec les dirigeants, lesquels l’avaient exclu avec Iban Edu pour “indiscipline grave” au sortir d’une CAN 2023 dont il avait terminé meilleur buteur (5 buts), Emilio Nsue a annoncé son retour. Le joueur d’Intercity en troisième division espagnole a accepté la demande du vice-président de la Guinée Équatoriale Teodoro Nguema Obiang Mangue.

Rencontre décisive avec le vice-président de la République

“Mes frères et sœurs. Au peuple de Guinée équatoriale. Après des mois très difficiles pour moi et mes coéquipiers, en tant que capitaine, je pense qu'il est temps d'exprimer mes sentiments de manière sincère, honnête et sincère, comme je l'ai toujours fait depuis le début de ma carrière avec le Nzalang Nacional jusqu'à aujourd'hui. Après tout ce qui s'est passé après la CAN et ce qui a été vu publiquement, Son Excellence le Vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue et moi avons eu une deuxième réunion privée, dans laquelle, en tant que Grand Frère, il m'a promis de nombreux changements dans les aspects internes de l'équipe nationale qui sont déjà en cours, et m'a transmis son désir d'apporter des améliorations dans de nombreux aspects à la fois de l'équipe nationale et de l'ensemble du sport de la Guinée équatoriale”, a publié dimanche dans un long communiqué l’attaquant de 34 ans sur son compte officiel Instagram.

“Comme pour tout grand changement, il faut du temps, mais le processus a déjà commencé et moi, ainsi que le reste de mes coéquipiers, avons confiance et espérons que les changements se poursuivront et que nous commencerons à voir des améliorations dans les besoins de l'équipe nationale. Personnellement, mon désir n'a jamais été de démissionner de l'équipe nationale, et je n'ai jamais eu de doutes à ce sujet ; j'aime mon équipe nationale, mon pays et mes coéquipiers”, a-t-il poursuivi.

Nsue sort officiellement de sa retraite

“Les capitaines et moi-même, après avoir évalué tout ce qui s'est passé et après l'entretien privé avec Son Excellence le vice-président, ainsi que tout le soutien reçu de la part du peuple de Guinée équatoriale, nous ne pouvons pas abandonner et jeter un si beau projet à cause d'une série de personnes qui ont fait tant de mal à l'équipe nationale et au nom de notre pays. Ce ne serait pas juste pour vous, ni pour nous qui avons fait tant d'efforts et de dévouement. C'est pourquoi je tiens à faire savoir que moi (Emilio Nsue), ainsi que les capitaines et le reste des coéquipiers, reviendront en équipe nationale lors de la prochaine convocation en juin, afin que tout le peuple de Guinée équatoriale continue à rêver, à rire, à danser, à souffrir, à faire la fête et à essayer d'atteindre les objectifs”, a-t-il ainsi officialisé.

Nsue devrait donc sauf cataclysme figurer dans la prochaine liste pour affronter la Tunisie le 5 juin au stade olympique de Radès à Tunis, avant de chaleureuses retrouvailles avec l’Estadio de Malabo cinq jours plus tard pour le match contre le Malawi, comptant respectivement pour les troisième et quatrième journées des qualifications à la Coupe du monde 2026. Comme annoncé par le principal intéressé, ce dernier en profitera pour présenter son Soulier d’Or de la CAN 2023 au public équato-guinéen.

Auteure de deux victoires minimalistes face à la Namibie (1-0) puis devant le Libéria (0-1) grâce aux deux réalisations de sa star, la Guinée Équatoriale partage la tête du groupe H avec les Aigles de Carthage (6 points), leaders à la faveur d’une meilleure différence de buts.

Le meilleur buteur de la CAN 2023 sort déjà de sa retraite internationale !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.