Equipe la plus sacrée dans l’histoire de la Ligue des champions africaine, Al Ahly a décroché ce vendredi sa 9e couronne en s’imposant sur le fil contre son grand rival du Zamalek (2-1) au Caire à l’issue d’une finale spectaculaire.

7 ans qu’Al Ahly attendait ça ! Vainqueur de sa dernière Ligue des champions africaine en 2013, le géant cairote a renoué avec le titre en arrachant la victoire face à son voisin du Zamalek (2-1) ce vendredi à l’occasion de la première finale de la compétition se déroulant sur une seule manche et à huis clos en raison de la crise sanitaire.

Une finale, deux bijoux

Buteur de la tête sur corner (5e), Amr El Soleya a très vite placé les Diables Rouges en tête. De quoi laisser le Zamalek sans véritable réaction, les Chevaliers Blancs ayant beaucoup de mal à mettre du rythme. Et pourtant, les hommes de Jaime Pacheco s’en sortaient bien en parvenant à égaliser avant la mi-temps sur une merveille de l’inoxydable Shikabala (34 ans) qui débordait côté droit avant de s’infiltrer dans la surface puis de décocher une frappe somptueuse qui tapait sous la transversale avant de rentrer. Quel but (31e) !

En seconde période, El-Shahat trouvait le poteau pour Al Ahly mais le voisin répliquait par Zizo dont le tir heurtait également le montant. Les hommes de Pitso Mosimane terminaient ensuite mieux la partie et Afsha offrait le titre aux Diables Rouges sur une merveille de volée des 20 mètres (86e). Un bijou qui permet à Al Ahly d’améliorer un peu plus son record avec cette 9e couronne continentale !

Les compos :

Zamalek : Abou-Gabal – Eid, Alaa, Abdel-Ghany, Gaber – Hamed, Sassi – Shikabala, Zizo, Bencharki – Mohamed.

Al Ahly : El-Shennawy – Hany, Ibrahim, Ashraf, Maaloul – El-Sulya, Fathi – Ajayi, El-Shahat, Afsha – Mohsen

Les deux bijoux de la soirée en vidéo