Le FC Barcelone recrute-t-il ses jeunes espoirs Africains au berceau ? Neuf jeunes de la Masia, dont six Africains, ont en tout cas été suspendus provisoirement par la Fédération espagnole, alertée par la FIFA. L’instance dirigeante du ballon rond suspecte le club catalan d’avoir une nouvelle fois enfreint le règlement interdisant les transferts internationaux de joueurs mineurs.


Le FC Barcelone et la Masia à nouveau dans la tourmente. Déjà provisoirement interdits de recrutement jusqu’en janvier 2016 par la FIFA pour le non-respect du règlement relatif aux transferts des joueurs mineurs, les Blaugrana sont désormais dans le viseur de la Fédération espagnole, qui a suspendu neuf jeunes du centre de formation catalan, indique Mundo Deprortivo.

Informée par la FIFA, l’instance a également ouvert une enquête « sur la provenance de ces joueurs et la légalité de leur transfert« . L’article 19 du règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA interdit le transfert d’un joueur mineur (âgé de moins de 18 ans) d’un pays à l’autre, sauf cas exceptionnels : déménagement des parents ; joueur vivant à proximité d’une zone transfrontalière ; le règlement est un peu plus souple à partir de 16 ans et autorise les transferts internationaux sous réserve que le club mette à disposition une « formation scolaire ou professionnelle » et des « conditions d’accueil optimales« .

Protéger les jeunes joueurs

La FIFA met l’accent sur la vulnérabilité des jeunes joueurs qui « peuvent être exploités et maltraités dans un pays autre que le leur si les contrôles adéquats ne sont pas en place« . Alors que de jeunes Africains sont fréquemment victimes d’agents peu scrupuleux, le point de règlement vise particulièrement à protéger les jeunes du continent. De fait, six des neuf joueurs du Barca provisoirement suspendus sont Africains. Mais la plupart ont déménagé dès leur enfance en Europe avec leurs parents.

Alors que le FC Barcelone permet à un nombre croissant de jeunes Africains de se révéler, à l’image des Camerounais Fabrice Ondoa, Frank Bagnack et Jean-Marie Dongou, cette nouvelle affaire risque de ternir l’image de la Masia.

 La liste des joueurs concernés :

Oulam Ayoub Abou (Juvenil A), milieu marocain né en 1998 et apparu en Youth League cette saison contre le PSG.

Braima Fati (Juvenil B), milieu né en Guinée Bissau en 1998 mais qui a grandi en Espagne où son père a émigré pour raisons professionnelles. Il est arrivé en provenance de Séville en 2011.

Maudo Diallo (aussi appelé « Maoudo »; Cadet A), défenseur sénégalais qui fêtera ses 15 ans dimanche.

Imad El Kabbaou (Cadet B), polyvalent arrière-droit marocain né en 2000, arrivé en Espagne à deux ans et au Barca à douze ans.

Anssumane Fati (Infantil A; en photo), attaquant né en 2002 (12 ans !), petit frère de Braima.

Haitam Abaida (Infantil B), attaquant gaucher marocain né en 2002.

Les autres joueurs concernés : Erick Steven (Cadet A), colombien né en 1999; Labinot Kabashi (Cadet B), finnois né au Kosovo; Ilaix (Infantil B).