Rejoint au score par Sochaux (3-3), après avoir mené 3-0 lors de la 34e journée de Ligue 1, Lille a enregistré un sérieux coup d’arrêt dans sa course à la qualification pour une compétition européenne. Très touché à l’issue de cette rencontre, le défenseur de l’équipe, Aurélien Chedjou, a expliqué que leur entraîneur Rudi Garcia ne s’est pas fait prier pour tancer tout le groupe, mais aussi punir les joueurs pour ce qu’il a qualifié de « faute professionnelle« . « Vous vous doutez bien que le coach était encore en colère et que l’on s’est fait taper sur les doigts. C’est d’ailleurs la première fois que je m’entraîne à sept heures du mat’ depuis que je suis à Lille. Et il n’y a eu personne en retard au rendez-vous« , a confié l’international camerounais à La Voix du Nord, avant de poursuivre : « Et je peux vous dire que ça fait tout drôle de se lever à 6h30 pour aller s’entraîner. C’est une vraie punition. Ensuite les mots du coach resteront dans le vestiaire. Il nous a dit ce qu’il avait sur le cœur. Maintenant, on n’a pas d’autre choix que de se reprendre à Toulouse. »