Souvent confronté aux états d’âme de Mohamed Salah lorsqu’il est remplacé en cours de partie, Jürgen Klopp a également dû gérer la frustration de Sadio Mané à l’occasion du match en retard de la 34e journée de Premier League qui a opposé Liverpool à Manchester United (4-2) jeudi.

Déçu de démarrer ce choc sur le banc, l’ailier sénégalais, entré à la 74e minute, a affiché sa déception en refusant de serrer la main de son entraîneur, venu le saluer au coup de sifflet final. Après ce succès précieux qui relance les Reds dans la course à la Ligue des champions, le technicien allemand a toutefois tenu à désamorcer toute polémique.

«Il n’y a pas de problème. J’ai pris une décision tardivement mercredi, à l’entraînement, celle de mettre Diogo (Jota). Les gars sont habitués à recevoir des explications d’habitude, mais il n’y avait pas assez de temps pour cela. C’est tout. Mais tout va bien», a assuré Klopp au micro de Sky Sports. Un épisode révélateur de la frustration qui habite les Reds cette saison.

Quand Mané met un vent à Klopp