Mali-Côte d’Ivoire : au Stade de la Paix, c’était écrit…

Les regards du continent sont tournés vers le Stade de la Paix de Bouaké, où le derby entre la Côte d'Ivoire et le Mali promet une confrontation palpitante en quarts de finale de la CAN 2023 ce samedi à partir de 17h GMT.

D'un côté, deux peuples frères et qui entretiennent des liens profonds, avec de nombreux Maliens vivant en Côte d'Ivoire et plus précisément à Bouaké. De l'autre, un contexte diplomatique tendu entre les deux Etats. Avec 40 000 places, le stade de la Paix sera le témoin de ce rendez-vous, empreint de symbolisme et de fraternité, comme l'a souligné le sélectionneur malien, Eric Chelle. En conférence de presse avant le match, le technicien a exprimé sa joie d'être à Bouaké. “Très content d'être à Bouaké. C'est un match important parce que c'est une rencontre à élimination directe. Un match entre deux pays frères dans un stade symbolique, le stade de la Paix. Un match qui se jouera sur une pelouse et, à la fin, des joueurs vont s'embrasser“, a chaleureusement clamé le coach.

“On reviendra ami après le match”

Cette vision d'un match sous le signe de la paix est également partagée par l'entraîneur ivoirien, Emerse Faé, qui a pris les rênes de l'équipe après le départ de Jean-Louis Gasset. Faé, finaliste de la CAN en 2006, n'a toutefois pas nié l'existence d'une rivalité sportive, qui s'estompera dès le coup de sifflet final. « Le foot, c'est un sport qui fait beaucoup de choses dans le monde. On a envie que le match se passe dans une atmosphère fair-play. Éric Chelle c'est mon ami, mais à minuit ce jour, il n'est plus mon ami. On le redeviendra dimanche après ma victoire.  J'espère que nos deux peuples sont dans cet état d'esprit. On doit montrer l'exemple » , a-t-il laissé entendre. 

Le contexte est relevé, les enjeux sont élevés, et les deux équipes sont déterminées à décrocher une place dans le dernier carré de la CAN. La Côte d'Ivoire, portée par son statut de pays hôte et par sa récente qualification contre le Sénégal (1-1, 5-4 ta), se mesure au Mali, victorieux du Burkina Faso (2-1) lors du tour précédent. Ce derby attendu promet un spectacle électrisant pour les amateurs de football africain.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.