CAN 2023 : le Stade de la Paix de Bouaké, le joyau du Gbêkê

Le Stade de la Paix de Bouaké a longtemps été le deuxième grand stade de la Côte d’Ivoire après le stade Félix Houphouët Boigny et a servi de théâtre à la dixième Coupe d’Afrique des Nations organisée en terre ivoirienne (CAN 1984). Doté d’une capacité de 25 000 places, il a subi deux transformations qui font de lui un joyau architectural dans la région du Gbêkê, au centre du pays.

De notre correspondant en Côte d'Ivoire,

Située au centre de la Côte d’Ivoire dans la région du Gbêkê, la ville de Bouaké, avec une population de 832 371 habitants et une superficie de 1 171 km², s’est toujours réjouie de son stade depuis son inauguration en 1984 à la faveur de la 10ème Coupe d’Afrique de Nations. Il fait la fierté de la ville et permet à cette région de vivre de grands événements sportifs et culturels. 

Son histoire se confond avec celle du football ivoirien depuis 1984. Il a connu de grands acteurs sportifs d’ici et d’ailleurs (entraîneurs, athlètes, et dirigeants). C'est le stade où jouent les clubs de l’ASC Bouaké, de l’Alliance de Bouaké, et le Bouaké Football Club (monté en Ligue 1 en 2014). Stade de Bouaké au départ, il est devenu Stade de la Paix de Bouaké en juillet 2007 lors de la flamme de la paix organisée pour la résolution de la crise militaro-politique (2002-2007) que la Côte d’Ivoire a connue. Pendant cette période sombre (octobre 2002-mars 2007) qu’à vécue le pays, tous les rendez-vous sportifs ont été annulés, le stade a été déserté pour cause d'occupation des forces rebelles. Il s’est fortement dégradé, avec le vol d’une grande partie de ses équipements de base

L'appel de Drogba

A l’appel de Didier Drogba dans un élan de rapprochement entre le zones CNO (Centre Nord et Ouest) occupées par les rebelles, et les zones du Sud, protégées par le gouvernement, le match Côte d’Ivoire-Madagascar comptant pour la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2008 fût programmé au stade de Bouaké par la Confédération africaine de football (CAF).

C’est alors qu’il subira sa première rénovation pour un coût total de 200 à 300 millions de Fcfa, soit 305 000€ à 457 400€. La pelouse a été refaite, avec des grilles de sécurité entourant les gradins. La loge présidentielle, les vestiaires, les bureaux, la tribune de presse et bien d’autres compartiments ont fait l’objet d’un grand nettoyage et de coups de peinture. Avec un visage pâle mais acceptable, le stade accueillera la rencontre historique qui a permis de briser le mur de méfiance entre les frères ennemis.       

Après cet épisode, le Stade de la Paix a accueilli plusieurs rencontres aussi bien nationales qu’internationales dont plusieurs matchs de qualification pour la CAN et une rencontre comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014. Plus récemment, les Eléphants y ont battu les Comores (3-1) en mars dernier.

Pour l’organisation de la CAN 2023, l'enceinte a connu sa seconde rénovation. Une reconstruction de fond en comble qui n’épargne aucun secteur. Construit sous la forme d’une couronne ovale, le Stade de la Paix comprend 24 gradins entièrement couverts et l’extension de sa capacité à 40 000 places. Ce qui fait de lui le deuxième plus grand stade de Côte d’Ivoire. Il est équipé d’une pelouse ultra-moderne (la meilleure de tous les stades de CAN 2023), d'une infirmerie, de quatre vestiaires, d'une salle d’échauffement, d'une salle presse, etc.

A côté du stade, il y a eu la construction d’une cité CAN de 32 villas de 5 pièces. Ont aussi été réalisés des travaux de réhabilitation de quatre terrains d’entrainement, l’aménagement de l’aéroport de la ville, le renforcement du réseau routier, le bitumage et la réhabilitation de la voirie reliant les différentes infrastructures sportives et la construction de deux nouveaux complexes hôteliers. Les infrastructures sanitaires ne sont pas en reste. Le système d’eau potable aussi. Le tout pour un coût total de 23,38 milliards Fcfa soit 35,6 millions d'euros.

Situé au centre-ville, le Stade de la Paix, qui a désormais fière allure, est facilement accessible. Tous les moyens de transport (taxi, mototaxi, bus, gbaka et les VTC) y mènent et son parking de plus de 500 places est adapté pour recevoir tous types de véhicules.  

La température à Bouaké en janvier-février est de 25 degrés avec de l’harmatan (vent frais et sec imbibé de poussière). 

En somme, la ville de Bouaké et son joyau architectural, fierté de toute une région, attendent l’Algérie, l’Angola, le Burkina Faso et la Mauritanie dans le groupe D pour la CAN de l’hospitalité.  

Le calendrier du Stade de la Paix de Bouaké à la CAN 2023

  • 15 janvier, 20h : Algérie – Angola (Groupe D)
  • 16 janvier, 14h : Burkina Faso – Mauritanie (Groupe D)
  • 20 janvier, 14h : Algérie – Burkina Faso (Groupe D)
  • 20 janvier, 17h : Mauritanie – Angola (Groupe D)
  • 23 janvier, 17h : Gambie – Cameroun (Groupe C)
  • 23 janvier, 20h : Mauritanie –Algérie (Groupe D)
  • 27 janvier, 17h : 1er groupe D contre 3è B/E ou F (8e de finale 1)
  • 3 février, 20h : Quart de finale 4
  • 7 février, 20h : Demi-finale 2
Avatar photo
Marika Sawann