Manchester United : Onana se voyait faire un autre métier !

L'été dernier, André Onana a rejoint la Premier League en provenance de l'Inter Milan, ajoutant une nouvelle dimension à sa carrière de gardien de but en tant que joueur de Manchester United

Formé au FC Barcelone, qu'il a quitté à 19 ans sans avoir eu sa chance, le portier s'est ensuite révélé avec l'Ajax Amsterdam malgré une fin d'aventure compliquée par sa suspension pour dopage. Puis, il s'est imposé comme une référence à son poste à l'Inter Milan, en atteignant la finale de la Ligue des champions la saison passée, ce qui lui a valu un transfert à Manchester United après seulement une saison en Lombardie.

Mais quel métier aurait fait André Onana s'il n'avait pas percé dans le football, cette passion qui semble faite pour lui ? Dans une récente entrevue sur le compte Youtube officiel de la Premier League, l'international camerounais a donné la réponse à cette question.

“Mes coéquipiers m’appellent “e boss”

Selon le Lion Indomptable, s'il ne s'était pas plongé dans le monde du football professionnel, il aurait probablement choisi une carrière dans la police en raison de son attrait pour les responsabilités. Il a expliqué : « Je pense que j’aurais été policier, car j’aime les responsabilités. C’est pourquoi mes coéquipiers m’appellent “le boss” ».

Le gardien de Manchester United a également révélé son intérêt marqué pour la politique, soulignant que cela lui permet de comprendre le fonctionnement du monde. “J’adore la politique, je m’y intéresse car ça me permet de comprendre comment fonctionne le monde et pour moi, la police est l’un des plus beaux jobs au monde “, a-t-il confié. Déjà une idée de reconversion pour celui qui s'est récemment distingué en étant le premier international camerounais à adouber le nouveau sélectionneur Marc Brys ?

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.