Maroc : penalty raté d’Hakimi, la punchline de Vahid refait surface

Le plus souvent impeccable dans les moments clés avec la sélection du Maroc, Achraf Hakimi s'est cette fois complètement manqué en ratant son penalty face à l'Afrique du Sud (défaite 2-0) mardi en 8es de finale de la CAN 2023

Confiant au moment d'exécuter le penalty de l'espoir à cinq minutes de la fin, le latéral droit du Paris Saint-Germain s'est finalement laissé submerger par la pression. Frappant le ballon avec force, il a manqué sa tentative, touchant la transversale alors que le gardien Williams était déjà battu. Malgré un très bon tournoi dans l'ensemble, ce loupé ternit son bilan global. Un raté qui n'est pas une première…

Le 21 novembre dernier au Benjamin Mkapa National Stadium de Dar es Salaam en Tanzanie, Achraf Hakimi avait déjà manqué un penalty, lui aussi expédié sur la barre, en début de match face aux Taifas Stars lors de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Heureusement pour les Lions de l'Atlas, ce loupé avait été sans conséquences puisqu'ils s'étaient imposés 2 buts à 0 grâce à un pion d'Hakim Ziyech et une réalisation contre son camp du défenseur Lusajo Mwaikenda.

Ces dernières  heures, une déclaration de Vahid Halilhodzic, l'ancien sélectionneur des Lions de l'Atlas, à ce sujet, a d'ailleurs refait surface sur les réseaux sociaux. « Il m'a demandé de frapper les penalties. Je lui ai répondu : quand tu les frapperas à Paris devant Neymar, Messi et Mbappé, tu les tireras en sélection (Sourire.) ! », glissait le technicien en septembre 2021. Avec ces déclarations, qui ressortent aujourd'hui suite à ce manqué en phase à élimination directe d'un tournoi majeur, l'ancien entraîneur du FC Nantes avait sans doute raison…

“C'est vraiment une pipe”

D'anciennes déclarations qui en appellent d'autres puisque Antonio Conte, son ancien coach chez les Nerazzurri, confiait en souriant après un match Inter Milan-Vérone en avril 2021 : “L'important, c'est qu'il ne tire pas les penalties. Sur les coups-francs, tout le monde a constaté qu’il a d'importantes capacités balistiques de loin. Cependant, je le vois à la fin de l'entraînement quand il s'arrête pour tirer les penalties avec ses coéquipiers, et je pense que, si nous devions dans une compétition arriver à ce stade, tout le monde devrait mourir avant de laisser Hakimi tirer le penalty, c'est vraiment une pipe, pire que moi quand je jouais…” On peut aujourd'hui se demander comment le staff et le groupe ont pu accepter de confier cette tâche au latéral droit de 25 ans, même en l'absence d'Hakim Ziyech et de Sofiane Boufal…

Soutenu par Regragui

Forcément, si Hakimi avait inscrit son penalty et égalisé face aux Bafana Bafana, l'issue de la partie aurait pu être bien différente. “Le penalty, ça arrive, c'est le football. Achraf nous aurait peut-être permis de revenir dans le match“, n'a pas voulu l'enfoncer son sélectionneur Walid Regragui après la rencontre. Nul doute qu'après cet échec, Hakimi reviendra revanchard en sélection…

Maroc : penalty raté d’Hakimi, la punchline de Vahid refait surface
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.