CAN 2023 : l’Afrique du Sud éjecte le Maroc et l’Afrique du Nord

Demi-finaliste du dernier Mondial et dernière sélection d'Afrique du Nord encore en lice dans cette CAN 2023, le Maroc a connu une énorme désillusion en se faisant surprendre et éliminer par l'Afrique du Sud (0-2) ce mardi à San Pédro dès les 8es de finale. En manque d'efficacité, à l'image du penalty de l'égalisation expédié sur la barre par Achraf Hakimi, les Lions de l'Atlas ne remporteront pas leur deuxième CAN cette année et vont devoir se remettre de ce cuisant échec… Les Bafana Bafana affronteront quant à eux le Cap-Vert pour une place dans le dernier carré.

La partie démarrait en ronronnant. La faute à la bataille tactique entre deux équipes qui se surveillaient comme du lait sur le feu, malgré quelques rares occasions. La première à mettre au crédit de l’Afrique du Sud, et plus précisément de Teboho Mokoena. Le milieu de Mamelodi Sundowns alertait Yassine Bounou avec une frappe piégeuse depuis l’extérieur de la surface, repoussée en corner par le géant marocain (16e). La seconde grosse opportunité était pour les Lions de l’Atlas, et notamment pour Amine Adli au bout du temps réglementaire. S’excentrant à droite, l’ailier du Bayer Leverkusen tergiversait face au gardien adverse et était contré in extremis par son garde du corps sud-africain (45e).

Des erreurs à la pelle…

Entre-temps, la rencontre aurait pu se débloquer sur deux faits litigieux juste après la demi-heure. En effet, Mazraoui, croyant ouvrir le score d’une frappe depuis l’extérieur de la surface, était redescendu de son nuage suite à un hors-jeu sifflé contre Ez Abde avant son tir (33e). Dans la minute suivante, l’arbitre soudanais Mahmood Ismail ne bronchait pas alors que Mazraoui se rendait coupable d’une faute sur Mokoena dans la surface (34e).

Le Maroc poursuivait sur sa lancée, par l’intermédiaire de Selim Amallah qui précipitait sa frappe à gauche pour voir le cadre se dérober à droite de Ronwen Williams (45e+1). Dans son sillage, Azzedine Ounahi expédiait sa frappe au-dessus de la barre dès le retour des vestiaires (48e). Deux minutes plus tard, Ez Abde, filant devant le gardien adverse, était bousculé dans la surface par Khuliso Mudau, mais une fois encore l’arbitre ne bronchait pas. Un malheur n’arrivant jamais seul, les Lions concédaient l’ouverture du score sept minutes plus tard signée Evidence Makgopa. Servi à la limite du hors-jeu à droite car couvert par Mazraoui, l’attaquant d’Orlando Pirates plaçait efficacement le cuir entre les jambes de Bounou (0-1, 57e).

Le Maroc, la soirée sans

Dos au mur, le Maroc jetait ses dernières forces dans la bataille. Ez Abde éliminait ainsi son vis-à-vis à gauche avant de buter sur Williams au premier poteau ; la reprise de son coéquipier dans la foulée était bloquée par l’arrière-garde des Bafana Bafana (59e). En fin de match, les hommes de Walid Regragui obtenaient un penalty après consultation de la VAR, suite à une main de Mothobi Mvala qui bloquait un tir d'El Kaabi qui filait droit au but. Malheureusement pour eux, Achraf Hakimi expédiait sa frappe sur la barre (85e). Les vents étaient décidément contraires ce mardi à San-Pédro, puisque, non contents d’être réduits à 10 après un deuxième carton jaune annulé pour un rouge direct pour Sofyan Amrabat (90e+2), les Lions de l’Atlas concédaient le but du K.O. sur un coup franc somptueux de Mokoena, présent dans tous les bons coups (0-2, 90e+5).

Demi-finaliste de la dernière Coupe du monde et dernier représentant de l’Afrique du Nord, le Maroc, sort ainsi prématurément de la compétition. L’Afrique du Sud, poursuit elle sa route vers les quarts de finale.

Le penalty raté d'Hakimi

Les compos de Maroc-Afrique du Sud

CAN 2023 : l’Afrique du Sud éjecte le Maroc et l’Afrique du Nord
Prudence Ahanogbe