Maroc : Munir envoie un message à Regragui

Nouvellement transféré à Las Palmas, Munir El Haddadi a expliqué les raisons de son choix de rejoindre le club promu en Liga, et en a profité pour évoquer son retour avec l’équipe du Maroc.

Cet été, l’attaquant Munir El Haddadi (28 ans en septembre prochain) s’est engagé librement avec le promu Las Palmas, après un bail d’une saison à Getafe (28 apparitions en Liga pour 3 buts et 1 offrande). L’international marocain (11 capes, 2 buts) a paraphé un contrat d’un an et est lié avec les Jaune et Bleu jusqu’en juin 2024.

Mardi, à l’occasion de son premier point presse, en marge de sa présentation, le nouveau numéro 17 du Pío-Pío a révélé que la présence de l’entraineur García Pimienta, qu’il a connu alors qu’il évoluait avec les U18 du Barça (2012-2013), a été l’élément décisif qui a fait basculer son choix en faveur des Canariens. « J'ai décidé de venir dès que l'entraîneur [García Pimienta] m'a appelé », a-t-il notamment avoué sans langue de bois face aux journalistes, peu après avoir passé avec succès sa visite médicale.

L’appel du pied de Munir El Haddadi à Walid Regragui

Si ses bonnes relations avec l’ancien coach des jeunes du Barça a fait pencher la balance dans sa prise de décision, l’avant-centre passé par Séville (2019-2022) a également été motivé par la garantie de temps de jeu qu’il devrait retrouver dans l’archipel ibérique, lui qui n’a débuté que 10 rencontres à Getafe lors du dernier exercice. Un temps de jeu plus conséquent donc qui ferait office de passerelle pour son retour en équipe du Maroc, alors qu’il espère disputer la prochaine CAN 2023 avec les Lions de l’Atlas. « Oui, pourvu que je sois sélectionné aussi. Pour cela, il faut premièrement retrouver le rythme. Ensuite, être à un bon niveau. Et enfin espérer que je puisse revenir – être choisi pour représenter la sélection », a-t-il expliqué.

Munir El Haddadi n’a plus été appelé avec les Lions de l’Atlas depuis septembre 2022. C’était la seule et la dernière fois qu’il était convoqué par le sélectionneur Walid Regragui. Avant cela, il faut remonter en janvier 2022, et la défaite en quarts de finale de la CAN 2021 contre l’Egypte (2-1), pour trouver trace de sa dernière apparition avec le Maroc. À l’époque, les rênes de la sélection étaient confiées à Vahid Halilhodzic.

Maroc : Munir envoie un message à Regragui
Prudence Ahanogbe