CAN 2023 : l’Angola fait mal à la Mauritanie

Au terme d'un match intense, à rebondissements et marqué par des buts spectaculaires, l'Angola a fait un grand pas vers une qualification en 8es de finale de la CAN 2023 en dominant la Mauritanie (3-2) ce samedi à Bouaké. Alors qu'ils ont poussé en vain durant la dernière demi-heure, les Mourabitounes se retrouvent en revanche en très mauvaise posture avec cette deuxième défaite consécutive avant de défier l'Algérie mardi.

Visiblement crispées par l’enjeu de la rencontre, les deux équipes ne se livraient pas véritablement, jusqu’à la 13e minute et une frappe cadrée mais sans danger de l’avant-centre angolais Mabululu, excentré à droite. La Mauritanie répondait juste avant la demi-heure par un face-à-face manqué avec Neblu (29e). L’ouverture du score intervenait quelques secondes plus tard, côté Palancas Negras, par l’intermédiaire de Gelson Dala. À la suite d’un corner botté de la gauche puis renvoyé au second poteau, l’attaquant tentait une reprise acrobatique qui lobait les défenseurs adverses pour finir au fond des filets (0-1, 30e).

Ce but avait le mérite d’emballer la rencontre. En effet, quasiment un quart d’heure plus tard, Sidi Bouna Amar, à la conclusion d’une attaque placée, dribblait plusieurs joueurs et battait Babacar Niasse de l’intérieur du gauche à la Lionel Messi, pour l’égalisation (1-1, 43e). Superbe ! Dans le temps additionnel, son coéquipier Omaré Gassama déclenchait une lourde frappe renvoyée en corner par Neblu (45e+1). En face, Gilberto manquait l’immanquable sur une action de contre, en expédiant au-dessus de la transversale une repousse plein axe de Niasse consécutive à un tir puissant de Dala de la gauche (45e+3).

Trois buts, un doublé, et victoire de l’Angola

Juste au retour des vestiaires, l’Angola reprenait l’avantage, toujours grâce à Dala qui s’offrait alors le doublé. À l’image du Mauritanien Bouna Amar, le pensionnaire d’Al-Warah SC effaçait la défense adverse pour aller battre Niasse, bonifiant ainsi une récupération haute (1-2, 50e). Le but du break suivait quasi-immédiatement, soit trois minutes plus tard, par l’intermédiaire de Gilberto. L’ailier droit de Petro Luanda était en effet tout heureux de voir son tir dévié dans le coin opposé par un défenseur Mourabitoune (1-3, 53e).

Pour autant, la Mauritanie n’avait pas dit son dernier mot. Aboubakary Koita éliminait son vis-à-vis à l’entrée de la surface puis logeait un missile dans la lucarne au premier poteau (2-3, 58e). Quel bijou ! Sidi Amar n’avait pas lui la même réussite sur un coup de canon repoussé par une parade exceptionnelle de Neblu (72e). Dans une fin de match en somme débridée, Fredy envoyait sa reprise juste au-dessus (74e).

L’Angola chipe ainsi la première place du groupe D à son nouveau dauphin, le Burkina Faso, à égalité parfaite avec les Étalons (4 points), et relègue l’Algérie à la troisième place (2 pts). La Mauritanie reste bloquée à la dernière place (0, -2) et devra impérativement battre les Algériens pour espérer finir parmi les meilleurs troisièmes. Une mission qui s’annonce d’ores et déjà compliquée pour les hommes d’Amir Abdou, sachant que les Fennecs ont eux aussi obligation de victoire pour obtenir le précieux sésame. Les Palancas Negras viseront également la victoire pour éviter un cruel scénario en cas de nul avec les Burkinabè. Car en cas de partage des points, seule la différence de buts départagerait le trio de tête, à supposer que l’Algérie remporte son troisième match.

Les compos de Mauritanie-Angola

CAN 2023 : l’Angola fait mal à la Mauritanie
Prudence Ahanogbe