Patrice Neveu a été limogé lundi soir de son poste de sélectionneur de la Mauritanie après l’élimination au 2e tour des éliminatoires de la CAN 2015 face à l’Ouganda. Il restera comme le premier entraîneur à avoir conduit les Mourabitounes en phase finale d’une compétition.


Patrice Neveu et la Mauritanie, c’est fini. Sélectionneur des Mourabitounes depuis janvier 2012, le technicien français a été limogé de son poste lundi soir par le comité exécutif de la FFRIM (Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie), comme l’indique un communiqué publié sur le site de l’instance.

Celle-ci « remercie » Neveu pour les « services rendus » mais affirme avoir pris la décision qui s’impose pour maintenir la « dynamique » et les « résultats satisfaisants enregistrés par le football mauritanien tout au long des trois dernières années« .

Perte d’autorité

L’ancien homme fort de la RD Congo restera comme le premier sélectionneur à avoir qualifié la Mauritanie pour la phase finale d’une compétition (le CHAN 2014). Neveu avait déjà été remis en cause après la sortie décevante au premier tour de la compétition (0 point).

L’élimination sans gloire des Mourabitounes contre l’Ouganda au 2e tour des éliminatoires de la CAN 2015, dimanche, avec une défaite à domicile au retour (0-1), a été la contre-performance de trop. Le technicien français n’a pas commis d’erreur majeure mais il n’a pas su transcender son groupe pour la rencontre.

Amoros pressenti

Même s’il a amorcé la réconciliation entre Adama Ba et Dominique Da Silva avant le match décisif, son autorité avait été affaiblie depuis les critiques de l’ancien attaquant du Zamalek qui avait publiquement remis en cause ses choix sur sa page facebook en juillet. Alors que quelques mois sans match officiel se profilent et que la prochaine échéance sera les éliminatoires du CHAN 2016, la FFRIM souhaite amorcer une nouvelle ère. En changeant les hommes en place.

Le successeur de Neveu devrait être connu rapidement puisqu’un « appel à candidature national et international pour le recrutement d’un sélectionneur » doit être lancé « dans les plus brefs délais« . Selon Mauritaniefootball.com, l’ancien international français Manuel Amoros, sélectionneur du Bénin jusqu’en 2013, tiendrait la corde.