Sous la menace d’une exclusion des éliminatoires du Mondial 2022 en raison d’une ardoise d’environ un million de dollars à régler à son ancien sélectionneur Adel Amrouche, le Kenya a gagné un répit de… 6 jours ! Alors qu’ils étaient sous le coup d’une sanction depuis vendredi, les Harambee Stars ont désormais jusqu’au 30 avril pour régler leur dû, a indiqué la FIFA.

L’instance dirigeante du ballon rond demande plus précisément à la Fédération kényane (FKF) un courrier pour «préciser sa position, et/ou la preuve de paiement» avant la nouvelle date limite du 30 avril.

Ce dossier sera ensuite examiné le 18 mai par la commission de discipline de la FIFA afin de «décider des sanctions plus sévères à imposer à la Fédération de Football du Kenya, qui pourraient conduire, entre autres, à une éventuelle expulsion des compétitions de la FIFA». Malheureusement pour le Kenya, il y a peu de chances pour que 6 jours suffisent à réunir les fonds manquants…