Mondial 2030 : la CAN donne des idées à l’Egypte…

Pays-hôte de la CAN 2019, l’Egypte se débrouille très bien jusqu’à présent en dépit du faible nombre de spectateurs. L’organisation de cette première CAN à 24 a visiblement donné des idées au pays des Pharaons, qui se verrait bien accueillir un Mondial à 48 équipes, par exemple à l’horizon 2030.

«Je pense qu'on peut le faire», a affirmé le président de la Fédération égyptienne, Hani Abou Rida, mardi lors d’un point presse. «Désormais l'Égypte est capable d'organiser n'importe quelle compétition (y compris) non-africaine» et «affirme à la face du monde entier que les Africains sont capables d'organiser un événement international. (…) Le problème avec les 48 pour moi est l'hébergement. C'est le premier problème que nous devons régler. Mais si on parle de 2030, je pense que nous en sommes capables.»

Rappelons que l’Afrique du Sud est le seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde, en 2010, et que le Maroc a été devancé par le trio USA-Mexique-Canada pour l’édition 2026.

Mondial 2030 : la CAN donne des idées à l’Egypte…
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.