Le 8 décembre dernier, les joueurs du Paris Saint-Germain se sont distingués par leur belle solidarité en refusant de reprendre le match contre Istanbul Basaksehir en Ligue des champions en signe de soutien à l’entraîneur adjoint du club stambouliote, Achille Webo, ciblé par les propos à connotation raciste du 4e arbitre, Sebastian Coltescu. En revanche, Thomas Tuchel, alors entraîneur du PSG, est resté en retrait. Après les accusations de Demba Ba visant le technicien, Webo en a dit plus à ce sujet et fustigé le comportement du coach allemand.

«L’entraîneur (Thomas Tuchel, ndlr), lui, a fait ce qu’il a fait… (…) Il est en train de parler avec Fredrik Gulbrandsen (attaquant norvégien de Basaksehir, ndlr). Il lui dit que tout a été manigancé depuis la Turquie. Quand Fredrik m’a dit ça, j’ai pensé : ‘Ce n’est pas normal. C’est impossible que ça vienne de lui’. Ça m’a vraiment surpris. Il lui a demandé si le quatrième arbitre m’avait vraiment dit ça ou est-ce que c’est parce qu’on ne voulait pas jouer, qu’on avait pensé à ça depuis la Turquie… Il y a eu un manque de solidarité de sa part», a regretté le Camerounais dans les colonnes de France Football.

Une version des faits que Tuchel, limogé par le PSG le mois dernier et en passe de rebondir sur le banc de Chelsea, a démenti d’après l’hebdomadaire.