Alors que le cas d’Arsène Zola a fait couler beaucoup d’encre ces dernières heures, la Fédération congolaise (Fecofa) a assuré à Afrik-Foot.com que le défenseur central était bien éligible pour jouer avec la RDC face au Maroc (2-0) mercredi dans les éliminatoires de la CAN U23.


Après le match, place à la polémique ! Victorieuse 2-0 du Maroc mercredi dans le cadre du 2e tour aller des éliminatoires de la CAN des moins de 23 ans, la RD Congo a-t-elle aligné un joueur inéligible ? Ces dernières heures, le défenseur central du TP Mazembe et capitaine des Léopards U23, Arsène Zola, est pointé du doigt par les médias et réseaux sociaux marocains et il est même question d’une réserve qu’aurait déposée la Fédération marocaine (FRMF).

D’après le site officiel du TPM, le joueur est né le 23 février 1996, ce qui signifie qu’il a déjà fêté ses 23 ans. Sorti sur blessure dès la 36e minute mercredi, Zola avait d’ailleurs d’abord été présenté comme inéligible par son club et absent de la liste initiale de la RDC avant d’être ajouté ces derniers jours. De quoi forcément nourrir les soupçons, surtout que la Confédération africaine de football (CAF) n’a pas précisé les critères d’éligibilité précis pour cette compétition (les joueurs doivent-ils être nés après le 1er janvier 1996 ou après le 1er janvier 1997 ?).

Mais du côté de la Fédération congolaise (Fecofa), on ne se fait pas de soucis et on assure que le joueur est en règle. « La FECOFA a réuni tous les éléments de qualification du joueur qui est effectivement éligible à la compétition« , a expliqué le média officer de l’instance, Jerry Gérard-Désiré Angengwa Agbeme, contacté par Afrik-Foot.com. « On savait bien qu’on jouait une sélection du Nord, toujours hyperregardante en cette matière. » Pas de quoi troubler la sérénité des Léopards U23 donc, avant le match retour programmé dimanche à Rabat.

Crédits photo : foot.cd