amara-traore.jpg

Au moins treize candidats officieux ont fait part de leur intérêt pour le poste de sélectionneur du Sénégal. Petit état des forces en présence à travers trois catégories : les baroudeurs, les locaux et les Européens.


Ça se bouscule au portillon. Alors que la Fédération sénégalaise (FSF) a décidé de ne pas lancer d’appel à candidatures pour succéder à Alain Giresse au poste de sélectionneur des Lions de la Teranga, treize postulants, au moins, ont fait part de leur intérêt pour la fonction. Pour mettre un peu d’ordre au sein de cette liste pléthorique, Afrik-Foot vous propose de les classer en trois catégories. L’heureux élu sera connu au plus tard le 5 mars.

 Les baroudeurs : Paulo Duarte (POR), Michel Dussuyer (FRA), Patrice Neveu (FRA) et Paul Put (BEL)

Habitués à arpenter les pelouses du continent, ces techniciens ont déjà tous dirigé au moins une sélection africaine. Certains étaient même en poste au moment de la CAN 2015. Vice-champion d’Afrique 2013, Paul Put a cette fois été éliminé dès le premier tour avec le Burkina Faso. Aux commandes de la Guinée depuis 2010, Michel Dussuyer a quant à lui conduit le Syli National jusqu’en quart de finale avant de quitter son poste, s’estimant à la « fin d’un cycle« .

neveu.jpgAu chômage depuis six mois, Patrice Neveu était absent de la CAN 2015. Limogé de son poste de sélectionneur de la Mauritanie en août 2014, il a toutefois réalisé du bon travail au cours des deux ans et demi passés à la tête des voisins Mourabitounes.

Autre candidat : Paulo Duarte. Après ses bons résultats à la tête du Burkina Faso entre 2007 et 2012, le Portugais a eu moins de réussite avec le Gabon où il s’ennuie désormais au poste de directeur technique national. « Je peux transformer considérablement cette équipe sénégalaise, pour qu’elle devienne très performante, avec de bons résultats à la clé« , jure-t-il à Wiwsport.com en guise de programme de campagne. « Le Sénégal possède d’énormes qualités, à l’image de la Côte d’Ivoire, mais peine tout simplement à faire de bons résultats. »

 Les locaux : Aliou Cissé, Lamine Dieng, Oumar Diop et Amara Traoré

Après ses résultats intéressants à la tête des Lions Olympiques, notamment lors des JO de Londres en 2012, l’heure d’Aliou Cissé est-elle arrivée ? Plusieurs anciens internationaux le pensent : Omar Daf ou encore Diomansy Kamara qui juge que « c’est le moment pour ce patriote de prendre les rênes de l’équipe nationale« .

amara-traore.jpgDéjà à la tête des Lions de 2009 à 2012, Amara Traoré pourrait revenir aux commandes. Ça tombe bien, il vient tout juste de démissionner de son poste d’entraîneur de du Jaraaf de Dakar, espérant déclencher un « déclic« . Lui aussi ancien sélectionneur des Lions de la Teranga (en 1992/93), Lamine Dieng, actuellement en poste à NGB, postule à nouveau pour un poste sur lequel lorgne également Oumar Diop, capitaine du Sénégal dans les années 1970. La FSF n’exclurait pas de nommer un duo de techniciens locaux.

 Les Européens : José Anigo (FRA), Frédéric Antonetti (FRA), Luis Fernandez (FRA), Jean-Pierre Papin (FRA), Michel Pont (SUI).

lui.jpgPeu expérimentée sur le continent africain, cette dernière catégorie de candidats regroupe des profils très variés. Il y a d’abord ceux qui, comme José Anigo, désormais recruteur pour l’OM en Afrique, connaissent bien le continent mais n’y ont encore jamais entraîné. L’ancien homme fort du club phocéen met en avant son « amour » pour le Sénégal, pays que son ami, le regretté Bruno Mestu, lui a appris à découvrir et à apprécier.

Après plusieurs tentatives infructueuses (Maroc, RD Congo), Luis Fernandez, ancien entraîneur du PSG, brigue à nouveau les rênes d’une sélection africaine. Enfin, il y a ceux qui font office de « parachutés », en quête de rebond et sans attache particulière avec le continent africain : l’ancien entraîneur de Nice, Bastia et Rennes, Frédéric Antonetti, l’ancien international français et modeste entraîneur d’Arcachon (5e division) Jean-Pierre Papin, déjà candidat en 2012, et le Suisse Michel Pont, ancien sélectionneur adjoint de la Nati et déjà candidat pour le poste du sélectionneur du Ghana fin 2014.