Talents d’Afrik, ces joueurs à découvrir

Ils ne se sont pas encore fait un nom, commencent à se faire connaître du grand public pour certains, mais évoluent encore sur le continent africain. Afrik-Foot vous emmène à la découverte de ces talents qui ne demandent qu'à éclore à l'échelon supérieur. Episode 1.



 Mbwana Aly Samatta (Tanzanie / TP Mazembe)

aly_samatta.jpgLe football tanzanien est en plein essor ces dernières années et commence à sortir de jeunes joueurs dont les clubs du continent s'arrachent les services. Aly Samatta en est l'illustration parfaite. A seulement 21 ans, le redoutable attaquant est devenu un titulaire indiscutable au sein du TP Mazembe qu'il a rejoint depuis 2011. En l'espace de 86 matchs disputés avec les Corbeaux de Lubumbashi, le natif de Dar es Salam a inscrit la bagatelle de 54 buts. Un ratio qui ferait pâlir d'envie plus d'un avant-centre de renom.

Passé par le Simba FC entre 2009 et 2011, où il a terminé meilleur buteur du championnat tanzanien lors de la 2e année, Samatta est également devenu un cadre au sein de la sélection nationale. Déjà indispensable chez les Taifa Stars, il est considéré à l'heure actuelle comme le plus grand espoir du football tanzanien. Raison pour laquelle le TPM tente de le conserver jalousement à l'abri des potentiels clubs intéressés.

 Abdelmoumen Djabou (Algérie / Club Africain)

djabou.pngA 27 ans, le milieu de terrain a enfin fait montre de son talent aux yeux de la planète football lors de la Coupe du monde 2014, disputée avec les Fennecs. Une confirmation pour celui qui a été désigné meilleur joueur du championnat d'Algérie en 2010/2011 et 2011/2013 avec l'Es Sétif, son club de cœur, mais aussi Ballon d'Or algérien 2011. Surnommé le “Messi algérien”, le natif de Sétif est réputé pour ses dribbles déroutants et sa percussion.

Sous les couleurs du Club Africain depuis l'été 2012, où il a terminé meilleur buteur du championnat de Tunisie dès sa première année, le milieu de terrain de poche a encore porté à lui seul les Rouge et blanc cette saison, du haut de son 1,68m. Signe de sa régularité dans un club réputé pour traverser de nombreuses crises à chaque saison. International algérien depuis 2011, mais absent à la CAN 2013, il a fait son grand retour lors de ce Mondial. Les Sud-Coréens et les Russes l'ont découvert à leurs dépens.

 Harrison Afful (Ghana / Espérance Tunis)

afful.pngA 27 ans, Harrison Afful n'a plus rien d'un débutant. Passé par le Feyenoord Ghana et l'Asante Kotoko, l'international ghanéen fait les beaux jours de l'Espérance de Tunis depuis l'été 2009. Et depuis, le moins que l'on puisse dire, c'est que le Black Star n'a cessé de glaner les trophées avec les Sang et Or. Les championnats 2010,2011, 2012 et 2014, la Coupe de Tunisie 2011 et surtout la Ligue des champions en 2011, rien ne lui a échappé. Avec en prime l'unique but de la finale continentale face au Wydad de Casablanca, son moment de gloire.

Malgré son petit gabarit, Afful sait régner en maître sur son côté droit, lorsqu'il n'est pas replacé au milieu de terrain du fait de son gros volume de jeu. Les Allemands ont pu le constater lors de ce Mondial 2014 avec les montées rageuses du natif de Kumasi, suivies d'un replacement défensif immédiat. Une abnégation et une discipline qui l'ont conduit aux titres de meilleur joueur du championnat ghanéen en 2008 et de meilleur latéral gauche africain de l'année en 2011. Le tout accompagné d'un parcours honorable en sélection avec une 3e place à la CAN 2008 et la finale de l'édition de 2010.

 Fakhreddine Ben Youssef (Tunisie / CS Sfaxien)

ben_youssef.jpgLe nom de l'attaquant, ou ailier, du CS Sfaxien revient souvent dans les bouches lorsqu'il s'agit d'évoquer l'excellente dernière saison du club. Du haut de ses 23 ans, il est l'un des joueurs tunisiens les plus convoités du moment, et pour cause. Champion de Tunisie 2013, vainqueur de la Coupe de la CAF et élu meilleur joueur tunisien de la même année, l'enfant de Tunis a tout raflé sur son passage.

Redoutable balle au pied, surtout lorsqu'il a un minimum d'espace pour s'exprimer, le “rouquin” du CSS a mis au supplice plus d'un défenseur. Les supporters de la sélection nationale misent beaucoup sur lui pour l'avenir des Aigles de Cartage. Convoité par le TP Mazembe ou encore des clubs d'Arabie Saoudite, lui donne sa priorité à l'Europe pour ne pas connaître un parcours à la Youssef Msakni.

Avatar photo
Mansour Loum