TataAvlessiavril2008.jpg

L’ex-président de la Fédération togolaise de football (FTF), Tata Avlessi, interdit à vie d’exercer toute activité relative au football par la Confédération africaine de football (CAF), reprend du service. Il a été blanchi et réhabilité le 11 mars dernier. Il a retrouvé son fauteuil, mardi, au cours d’une cérémonie de passation de service au siège de la FTF à Lomé.


Notre correspondant à Lomé

TataAvlessiavril2008.jpg« Je ne suis pas revenu pour régler des comptes. Nous devons aller à l’essentiel pour rattraper le retard », a lancé le Président et réhabilité. Il a invité les acteurs du foot à enterrer la hache de guerre pour redonner une nouvelle dynamique au sport togolais. « Ne regardons plus dans le rétroviseur, oublions le passé ! C’est l’heure de la réconciliation et du pardon », a-t-il ajouté.

Par cette cérémonie de passation de service avec le président du Comité Provisoire de Gestion (CPG), M. Bernard Walla, l’ancien président de la FTF a repris les rennes de la FTF. On notait la présence des ministres des Sports, Antoine Foli, du ministre de l’Intérieur et du président du comité de suivi des actions de la FTF, Pascal Bodjona, du président du CNOT, le général Zoumaro Gnofame, ainsi que des responsables des ligues et clubs.

TataAvlessifoule.jpgSoutenu par de nombreux supporters chantant et dansant, Tata Avlessi n’a pas manqué de se moquer de ses détracteurs. « Je remercie ceux qui ont voulu me faire du mal car leurs actions m’ont rendu mondialement célèbre », a-t-il estimé. Quant au président du comité de suivi des actions de la FTF Pascal Bodjona, il a été ferme à l’endroit des acteurs du football togolais. « Si vos actions auront tendance à jeter le football togolais dans les oubliettes ou à le discréditer, soyez sûr que le comité ne ménagera aucun effort pour vous ramener à l’ordre », a-t-il martelé.

Suspendu à vie de toute activité liée au football, le 2 septembre dernier, et interdit de stade par le jury d’appel de la CAF, Tata Avlessi qui a saisi le Tribunal arbitral du sport basé à Lausanne, en Suisse, a été blanchi et réhabilité. Condamné par la CAF pour corruption d’arbitre, Tata Avlessi a été lavé de toute accusation par le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour « vices de procédure commis par le Jury d’appel » de la CAF.

Lire aussi :

 Carton rouge pour l’ex-President de la Fédération togolaise de football

 Football : Adagio Tata Avlessi nouveau président de la Fédération togolaise