Dimanche, le Clasico du championnat tunisien offrait un duel au sommet entre le l’ES Sahel et le Club Africain (2-1) et leurs goleadors respectifs Baghdad Bounedjah (ESS), meilleur buteur avec 10 réalisations et son dauphin Saber Khalifa (CA), auteur de 7 buts. Si le duel a tenu ses promesses sur le terrain, le premier inscrivant un doublé le second une réalisation, il a malheureusement dégénéré. Pour fêter l’ouverture du score, Bounedjah s’est offert un tour du stade en passant y compris devant le banc clubiste. Une attitude que Saber Khalifa a interprété comme une provocation. L’ancien attaquant de l’OM s’est vengé au moment de son égalisation une poignée de secondes plus tard en se jetant sur l’Algérien avant d’être évacué. « La réplique de Saber Khalifa était démesurée. Bounedjah a été agressé et piétiné« , a dénoncé lundi soir Zied Jaziri, le directeur sportif de l’ES Sahel, à la télévision tunisienne. « Ceci ne doit plus se reproduire. Nous devons protéger nos joueurs de talent, qui donnent de la valeur à notre championnat« , souligne-t-il.