Nigeria
Mondial U20 (F) : au bout du suspense, le Nigeria prend le quart !
Virtuellement éliminé à quelques secondes du coup de sifflet final, le Nigeria a bénéficié d’un but contre son camp pour arracher l’égalisation contre la Chine (1-1) lundi et se qualifier en quart de finale de la Coupe du monde féminine des moins de 20 ans qui se déroule actuellement en France.

Le Nigeria qualifié sur le fil ! Lundi, au terme d’un scénario épique les Super Falconets ont arraché l’égalisation face à la Chine (1-1) à l’occasion de leur dernier match de poule au Mondial féminin des moins de 20 ans. Avec ce résultat décroché dans le temps additionnel, elles valident leur billet pour les quarts de finale ! La soirée avait pourtant mal commencé pour les Nigérianes, qui pouvaient se contenter d’un match nul pour se qualifier, à l’inverse de leur adversaire, obligé de s’imposer pour leur griller la politesse à la 2e place du groupe D.

Logiquement, les Chinoises se montraient plus entreprenantes et elles finissaient par trouver la faille avant la pause sur un exploit personnel de Linyan Zhang (41e). Virtuellement éliminées, les protégées de Christopher Musa ne lâchaient rien et alors que tout espoir semblait perdu, elles bénéficiaient finalement d’un énorme coup de main de Jiaxing Do dans les ultimes instants. A la lutte avec la capitaine Rasheedat Ajibade, la Chinoise coupait involontairement un centre d’Aishat Bello au fond de ses propres filets (90e+5), éliminant son pays tout en envoyant les Super Falconets en quarts… à la différence de but ! Un retournement de situation incroyable !

Un mental à toute épreuve

Entrée en jeu, Bello a raconté cette action inoubliable sur le site de la FIFA. "Ça n’était pas évident. J’étais sur le banc et je commençais à me demander si nous n’allions pas perdre ce match. Mais je me suis rassurée en me disant que nous ne pouvions pas échouer, que je devais faire de mon mieux pour obtenir un résultat si j’entrais sur le terrain", a expliqué l’attaquante de 17 ans. "Je sentais qu’une de mes coéquipières serait sur le ballon. Je suis vraiment contente qu’il y ait eu quelqu’un pour conclure cette action. Je suis très, très heureuse."

Le secret de ce groupe ? Un mental à toute épreuve d’après la milieu de terrain Peace Efih. "Nous étions prêtes à tout pour obtenir notre qualification et c’est la raison pour laquelle nous avons lutté jusqu’au bout. En deuxième mi-temps, nous avons poussé. Il fallait rester dans le match et continuer à attaquer. Le plus important, c’est de gagner et de se battre jusqu’au bout." Adversaire du Nigeria jeudi en quart de finale et favorite sur le papier, l’Espagne est prévenue.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Nigeria

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche