Burkina Faso - France
Nantes : une procédure, des menaces… Ça se tend pour Nakoulma
Moins utilisé cette saison, Préjuce Nakoulma traverse une période difficile au FC Nantes. Jeudi, l’agent du Burkinabè a dénoncé des promesses non tenues et annoncé l’ouverture d’une procédure contre le club.

Débarqué au FC Nantes il y a un peu plus d’un an, après une belle CAN 2017 achevée par une médaille de bronze avec le Burkina Faso, Préjuce Nakoulma avait signé 6 bons premiers mois en Ligue 1 avec 6 buts en 11 matchs. Sauf que l’idylle a pris fin l’été dernier avec l’arrivée de Claudio Ranieri sur le banc. Moins utilisé (879 minutes jouées depuis le début de la saison, pour 2 buts), plus souvent blessé aussi, l’international burkinabè de 30 ans a tenté de partir en fin de mercato estival, puis cet hiver encore, mais la porte est désespérément restée fermée.

Jeudi, l’agent de l’Etalon a annoncé l’ouverture d’une procédure contre le FCN. "Nous avons toujours essayé d’avoir de bonnes relations avec la direction du FC Nantes et nous avons attendu suffisamment de temps pour qu’ils honorent leurs obligations", a expliqué l’agent à L’Equipe. "Nous avons donc entamé une procédure avec nos avocats pour régler toutes ces questions. Nous transmettrons tous ces sujets à la FFF et à la LFP. Préjuce fera de son mieux pour se concentrer uniquement sur le football dans cette période comme il l’a toujours fait avec tout son respect pour Monsieur Claudio Ranieri." L’agent déplore des promesses non tenues sans toutefois préciser lesquelles.

En tout cas, la réponse du président nantais, Waldemar Kita, n’a pas traîné. Le dirigeant a dénoncé des "menaces à plusieurs reprises par mail, sms et verbales graves" venant du conseiller de l’attaquant, accusé de mettre la pression "pour qu’on lâche le joueur librement" avant le terme de son contrat en juin 2019. Autant dire que l’ambiance s’annonce tendue et la fin de saison longue pour Nakoulma…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Burkina Faso

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche