Mercredi, le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) a rejeté la demande de la RD Congo qui réclamait la disqualification du Gabon pour la CAN 2021 en accusant le milieu de terrain des Panthères, Guélor Kanga, de falsification d’identité. Malgré ce verdict défavorable, la Fédération congolaise (Fecofa) ne compte pas jeter l’éponge !

«La Fédération a interjeté l’appel, conformément aux articles 54 et 55 du code disciplinaire de la CAF», a annoncé l’instance jeudi sur son site officiel. Et même en cas de nouveau refus, la Fecofa n’a pas l’intention d’en rester là : «Au cas où la RDC n’obtient pas gain et cause à la CAF, elle saisira les instances supérieures concernant ce dossier d’usurpation de la nationalité congolaise.» Une manière de prévenir que les Léopards sont prêts à aller plaider leur cause devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

A moins d’un mois du tirage au sort des groupes de la CAN 2021, prévu le 25 juin, ce dossier est donc loin d’avoir rendu son verdict final…