24 heures après la première demi-finale, marquée par la remontée phénoménale de Liverpool contre le FC Barcelone (0-3, 4-0), l’autre demie de Ligue des champions a également proposé un scénario hitchcockien mercredi soir. Vainqueur 1-0 à l’extérieur à l’aller et en tête 2-0 à la mi-temps du match retour, l’Ajax Amsterdam disposait d’un boulevard pour accéder à sa première finale depuis 23 ans, mais les Néerlandais ont subi le réveil de Tottenham qui les a renversés 3-2 grâce à un triplé du Brésilien Lucas pour leur griller la politesse dans les dernières secondes de la rencontre !

Si les performances du milieu kenyan des Spurs, Victor Wanyama, décevant et remplacé à la mi-temps (tout juste revenu de blessure, Serge Aurier ne figurait pas sur la feuille de match), et du latéral droit marocain de l’Ajax, Noussair Mazraoui, globalement en difficulté, ne valent pas spécialement le détour, en revanche il y a beaucoup à dire concernant deux autres joueurs du club néerlandais, Hakim Ziyech et André Onana.

Ziyech, buteur malheureux

Après un début de match assez timide, le premier s’est distingué avant la mi-temps en inscrivant le but du 2-0 d’une superbe reprise instantanée dans la surface sur une remise de Tadic (35e). Joli ! Mais la suite a été moins joyeuse. Même s’il a été le Hollandais le plus remuant, l’ailier de l’Ajax a raté 3 belles situations en manquant le cadre (62e), avant de trouver le poteau (79e), puis de se heurter à Lloris (90e+3). Au vu de ses énormes efforts défensifs, les supporters de l’Ajax ne pourront toutefois pas lui en vouloir….

Onana avait maintenu l’espoir

Dans le but, Onana a quant à lui longtemps repoussé l’échéance avec notamment une superbe détente sur le tir d’Alli au retour des vestiaires. Mais dans la foulée, il s’incline sans rien pouvoir faire à deux reprises. Sur le 2e but encaissé, le gardien camerounais réalise tout de même une parade énorme à bout portant face à Llorente mais celle-ci ne suffit pas… Le Lion sauve encore les meubles en détournant une tête de Vertonghen sur la barre (87e) avant de s’incliner, totalement impuissant, sur le but fatal dans les dernières secondes. Dur… A l’image de l’élimination de l’Ajax et de ses Africains qui sortiront toutefois la tête haute au terme d’un parcours héroïque qui leur a attiré la sympathie de nombreux fans du monde entier.

Le but de Ziyech en vidéo