Après le sacre à domicile en 1990, l’Algérie a remporté une deuxième CAN en 2019 en Egypte. Un premier titre continental à l’extérieur qui fait la fierté du sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, considéré comme le grand artisan de ce triomphe.

«Ce que je voulais, c’est être le premier. Celui qui prend la Coupe d’un pays pour la ramener chez lui. Ce sentiment-là, c’est énorme. Ça on peut plus te l’enlever, c’est écrit dans l’histoire», a savouré le technicien sur le site officiel de la Fédération algérienne avant de revenir sur les clés du succès.

«On n’est pas allé en Egypte comme le petit poucet ou l’équipe qui est sortie au premier tour en 2017. On y est allé avec l’idée d’être valeureux, brave, ambitieux et d’y croire. (…) Le rapport aux joueurs est pour moi l’essentiel de ce métier. Ces joueurs-là, je les aime. Tout simplement.» Une formule gagnante !