Algérie : Bounedjah pointe une différence majeure avec la CAN 2021

L'attaquant de l'Algérie, Baghdad Bounedjah, est arrivé mardi en fin d'après-midi au centre technique national Sidi Moussa. Le joueur d'Al-Sadd (Qatar) a exprimé sa détermination et son optimisme pour la CAN, que les Fennecs entameront le 15 janvier prochain contre l'Angola.

Lors de son arrivée à l'aéroport international d'Alger, l'avant-centre de 32 ans s'est confié à la presse. Il estime que les conditions de préparation différentes permettront d'éviter le fiasco vécu à la CAN 2021 (élimination au premier tour en tant que tenant du titre). “Je pense que cette fois-ci les conditions sont bien meilleures. On va se préparer une vingtaine de jours avant le début de la compétition continentale. Lors de la dernière CAN au Cameroun, nous n'avons pas eu cette opportunité, plusieurs joueurs étaient atteint du COVID”, a d'abord souligné le natif d'Oran.

Avant de poursuivre : “Maintenant, l'entraîneur aura le temps pour travailler avec un groupe au complet. Ça sera aussi une aubaine pour les nouveaux joueurs qui vont participer pour la première fois à une coupe d'Afrique des Nations, de bien s'habituer et s'acclimater au climat, à travers ce stage de préparation au Togo où les conditions sont similaires à celles qu'on va trouver en Côte d'Ivoire. Inshallah, on fera une bonne CAN pour rendre le sourire au peuple algérien”, a déclaré l'homme aux 62 capes (26 buts) à la presse nationale dès son arrivée à l'aéroport international d'Alger.

Bounedjah soutient Belaili

L'unique buteur de la finale de la Coupe d'Afrique des nations 2019 (1-0 contre le Sénégal) s'est aussi exprimé à propos de son ami Youcef Belaïli, présélectionné par Djamel Belmadi et pressenti pour être présent à la CAN. “Je pense que le retour de Belaïli fera du bien à l'équipe nationale. J'ai toujours dit que Belaïli a besoin de l'équipe nationale et l'Algérie a besoin de Belaïli “. Pour rappel, le sélectionneur des Fennecs devrait donner sa liste finale d'ici à dimanche.

Algérie : Bounedjah pointe une différence majeure avec la CAN 2021
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.