Ce jeudi, le bureau fédéral de la Fédération algérienne (FAF) a confirmé que Georges Leekens sera le prochain sélectionneur des Fennecs. Un poste qu’aurait également pu occuper Rolland Courbis. Annoncé à Lorient, l’ancien entraîneur de l’USM Alger a confirmé des contacts avec la FAF, mais il n’a finalement pas donné suite, vexé que l’instance donne sa priorité à Marc Wilmots, dont la venue a finalement capoté.

« J’ai rencontré le président de la Fédération algérienne (Mohamed Raouraoua, ndlr) à Paris il y a une dizaine de jours. Je faisais partie des quatre ou cinq possibilités pour eux. L’Algérie avait la priorité (sur Lorient, ndlr)« , a confié le technicien sudiste sur LCI. Mais ça ne s’est pas fait… « À partir du moment où j’ai su que je n’étais pas le plan A… Je ne suis pas susceptible, mais j’ai aussi ma petite fierté. Sur pas mal de points, je suis un peu algérien, ou méditerranéen, sur les bords. De temps en temps, je me formalise un peu. Ça ne veut pas dire que Wilmots était une mauvaise idée. (…) En ce qui me concerne, les discussions se sont terminées il y a quatre ou cinq jours. » Pressenti pour prendre en main les Fennecs depuis 7 ans, Courbis devra encore attendre…