Déjà éliminée des qualifications au Mondial 2018, l’Algérie se rend au Cameroun samedi pour un match sans enjeu. Pour l’occasion, les cadres habituels Riyad Mahrez, Islam Slimani, et Nabil Bentaleb, accusés de manquer d’implication, ont été mis à l’écart et ne comptez pas sur leur coéquipier Sofiane Feghouli, pour voler à leur secours ! « Je ne vais défendre personne. J’ai moi-même déjà été écarté et à l’époque aucun joueur n’était entré dans ce débat. Des décisions ont été prises, moi quand on m’appelle, je viens toujours avec le même plaisir« , a souligné le milieu offensif de Galatasaray en conférence de presse.

« Comme on dit, les absents ont toujours tort. Il faut tourner la page, des décisions ont été prises. Certains vont les remplacer et mettre beaucoup d’envie. C’est aux joueurs d’assumer leurs responsabilités et de faire les efforts. Il faut arrêter de parler des écartés, il y a des joueurs qui sont là et il faut passer à autre chose. Je ne vois pas le problème du côté du sélectionneur, sincèrement, je pense que c’est aux joueurs de faire plus d’efforts.  » Le message est passé.