A 36 ans, Mehdi Mostefa n’a toujours pas raccroché les crampons et reste fidèle à Béziers, récemment relégué en National 2. En revanche, la carrière internationale de l’Algérien est finie depuis belle lurette et le 8e de finale de la Coupe du monde 2014 contre l’Allemagne (1-2 a.p.). Christian Gourcuff a ensuite remplacé Vahid Halilhodzic sur le banc des Fennecs et le milieu de terrain polyvalent (il peut aussi jouer latéral droit) a eu un peu de mal à digérer la tournure des événements.

«J’aurais voulu continuer encore un peu avec ma génération. Ça m’a fait mal», a admis le natif de Dijon dans un entretien accordé à RFI. «J’étais un des seuls de ce groupe à ne plus avoir été appelé. Est-ce que c’était parce que j’avais signé à Lorient et que cela s’était mal passé entre Gourcuff et Lorient ? Je ne sais pas… On m’avait pourtant appelé durant l’été et me disant ‘on compte sur toi’

Malgré cette promesse non tenue, Mostefa tente de rester positif : «Je ne saurai jamais, mais je ne veux pas vivre avec des regrets. J’ai terminé ma carrière internationale par un huitième de final face à l’Allemagne en Coupe du monde. Je veux retenir ça. Mais c’était dur de quitter cette famille, c’était décevant.» Pour un dernier match avec son pays, il est vrai qu’il y a pire affiche !