Algérie : un arbitre polémique désigné pour le match contre la Guinée !

La Confédération africaine de football (CAF) a communiqué les noms des arbitres qui officieront à l’occasion des deux prochaines journées de qualifications pour la Coupe du monde 2026. Le sifflet désigné pour le match AlgérieGuinée n’évoque clairement pas de bons souvenirs pour les Fennecs.

À trois semaines de la reprise des éliminatoires du Mondial 2026, la CAF a dévoilé la composition des quatuors qui arbitreront les matches des troisième et quatrième journées. L’arbitre central désigné pour Algérie-Guinée le 6 juin au stade Nelson Mandela à Alger est le Gabonais Pierre Ghislain Atcho, exclu durant la CAN 2023 après des erreurs d’arbitrage lors de Sénégal-Côte d’Ivoire (1-1, 4 tab 5) en huitièmes de finale.

L’Algérie marquée au fer rouge

Le trentenaire avait auparavant marqué au fer rouge les Algériens en phase de groupes contre l’Angola (1-1) puis face au Burkina Faso (2-2). Assigné à la VAR, ce dernier avait manqué d’attirer l’attention des centraux d’alors sur plusieurs actions litigieuses, plus particulièrement sur une possible main du défenseur burkinabè Steve Yago détournant un centre d’Adam Ounas dans la surface enfin de match. Ce qui avait justifié une plainte de la Fédération algérienne (FAF) rejetée par la CAF.

Quoi qu’il en soit, la prestation du bonhomme sera surveillée comme le lait sur le feu. Il sera assisté dans sa tâche par le Camerounais Elvis Noupue Nguegoue, le Djiboutien Liban Abderrazak Ahmed et par un autre Camerounais délégué à la VAR Antoine Max Depadoux Effa Essouma.

La confrontation avec l’Ouganda à Kampala (10 juin) sera, elle, dirigée par un quatuor béninois. Adissa Abdul Raphiou Ligali sera l’arbitre principal, accompagné des assistants Gbèmassiandan Narcisse Kouton et Lucien Todégnon Hontonnou. La VAR sera à la charge de Dédjinnanchi Tanislas Ahomlanto.

Algérie : un arbitre polémique désigné pour le match contre la Guinée !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.