Andy Delort, Algérie

Absente de la Coupe du monde 2022, l’Algérie compte bien se consoler en affrontant une nation européenne en match amical dans les jours précédents la compétition. Ce n’est pas un secret, des négociations ont lieu avec la Suède, elle aussi grande absente du rendez-vous planétaire, en vue d’une confrontation le 19 novembre. Seulement, l’hypothèse de voir cette rencontre se disputer en France, comme envisagé au départ, prend du plomb dans l’aile de jour en jour. En effet, les autorités locales ont refusé à Marseille puis au Havre par crainte de débordement.

Dans ce contexte, les médias algériens comme Dzfoot et La Gazette du Fennec indiquent que cette affiche pourrait finalement se tenir en Suède, à Stockholm. L’autre option consiste à la jouer en Algérie mais cette alternative n’aurait pas les faveurs des Scandinaves. Pour ne rien arranger, la plupart des stades ne seront pas opérationnels à cette date car réquisitionnés en vue du CHAN que l’Algérie organisera en début d’année 2023.

Seul le Stade du 5 juillet d’Alger serait en état, mais ce ne sera visiblement pas pour accueillir les Suédois mais davantage pour abriter un match contre une nation africaine, qui sera probablement l’Afrique du Sud, voire la Mauritanie ou le Burkina Faso aux alentours du 16 novembre.