Algérie : ces 11 nouveaux Fennecs lancés par Belmadi en 2023

2023 a été une année charnière pour l'équipe nationale d'Algérie, avec le sélectionneur Djamel Belmadi introduisant une vague de nouveaux talents. Ces joueurs, récemment appelés, cherchent à prendre leurs marques et à participer à la CAN 2023 avec les Fennecs. Examinons de plus près chaque joueur, leur parcours, et leur situation actuelle en sélection.

Rayan Aït-Nouri

Rayan Aït-Nouri, jeune (22 ans) arrière gauche des Wolves en Angleterre (Premier League), sera probablement titulaire à la CAN si ses pépins physiques le laissent tranquille. Le natif de Montreuil en région parisienne a donc découvert la sélection algérienne cette année, plus exactement au mois de mars à l'occasion d'une rencontre contre le Niger (2-1), qui comptait pour les éliminatoires de la CAN. 3 autres titularisations ont suivi. Aït-Nouri, qui possède la palette complète d'un arrière latéral moderne, doit encore améliorer ses centres mais il incarne l'avenir des Fennecs au poste d'arrière gauche.

Jaouen Hadjam

Jaouen Hadjam, le jeune arrière gauche du FC Nantes (20 ans), n'avait pas été convoqué par Djamel Belmadi pour le rassemblement de novembre, et ne devrait – sauf énorme surprise – pas être présent à la CAN et ce malgré sa présence dans la liste élargie. Dans le dur avec les Canaris (8 matchs en Ligue 1 cette saison), le Parisien de naissance avait découvert la sélection nationale au mois de mars et compte 2 capes à l'heure actuelle. Il devra sans doute quitter le FCN (dès cet hiver ?) pour retrouver du temps de jeu et avoir une chance de porter à nouveau le maillot de la sélection.

Kevin Guitoun (Van Den Kerkhof)

Le latéral droit du FC Metz, 13 matchs et 1 but en Ligue 1 cette saison, devrait bien être du voyage en Côte d'Ivoire. Capé à 5 reprises, l'ancien défenseur du SC Bastia, particulièrement enthousiaste à l'idée de disputer le tournoi continental, apparaît comme la doublure idéale de Youcef Atal, qui a le même âge (27 ans) mais un bagage plus important en sélection avec 34 capes (2 buts) au compteur depuis 2017.

Farès Chaïbi

Farès Chaïbi n'a que 21 ans, mais cela ne l'empêche pas de s'imposer avec Francfort en Bundesliga. Le jeune milieu offensif compte en effet 13 apparitions (1 but) cette saison avec le club allemand au sein de l'exigeant championnat de Bundesliga. Déjà capé à 9 reprises (2 buts), le natif de Bron dans la banlieue lyonnaise sera normalement présent à la CAN et dans la peau d'un titulaire. On a hâte de le voir à l'oeuvre !

Badredine Bouanani

Le jeune milieu offensif (19 ans, 5 capes) de l'OGC Nice, peu apparu cette saison sur le pré (seulement 6 matchs de Ligue 1) en raison d'un enchaînement de blessures, est forfait pour la CAN. L'ailier droit est actuellement blessé à la cheville et ne rejouera pas avant l'année prochaine. Peu de regrets a priori étant donné qu'il est encore jeune, qu'il a donc le temps mais surtout qu'il n'était plus appelé par Djamel Belmadi.

Zineddine Belaïd

Défenseur central au pays, à l'USM Alger, Zineddine Belaïd (24 ans) n'a plus été appelé depuis sa mono-sélection au mois de juin. Malgré des qualités évidentes, sa première partie de saison (seulement 7 matchs de championnat) ne lui permet pas d'envisager d'être présent à la CAN. Malgré toute sa bonne volonté – “Tout joueur rêve de jouer en équipe nationale. Je travaille dur pour y être”, déclarait-il en conférence de presse en novembre dernier. Le natif de Thénia ne devrait pas être de l'aventure en Côte d'Ivoire.

Houssem Aouar

Le milieu de terrain de la Roma, qui a effectué des débuts remarqués en sélection (5 capes, 2 buts), peine à s'imposer en Italie. Pire, il est actuellement blessé à l'adducteur gauche et engagé dans une course contre la montre pour revenir à temps pour disputer le prestigieux tournoi en Côte d'Ivoire. Djamel Belmadi prendra-t-il le risque de le sélectionner pour la CAN ? La question reste en suspens jusqu'à l'annonce de la liste finale, d'ici au 3 janvier prochain. Toujours est-il qu'au vu de ses indéniables qualités, l'ex-Lyonnais pourrait jouer un rôle important à la CAN et pourrait même être titulaire si son physique le lui permet.

Himad Abdelli

Himad Abdelli (24 ans), plus appelé par le sélectionneur des Fennecs depuis septembre, ne possède aujourd'hui que des chances infimes d'être sélectionné pour la CAN. Pourtant, le jeune milieu offensif réalise une première partie de saison plutôt intéressante avec le SCO d'Angers en Ligue 2 (18 matchs, 4 buts), mais la concurrence est rude à son poste et les places sont précieuses. Pas décisif lors de ses 3 apparitions avec les Verts, il possède néanmoins un potentiel intéressant et pourrait avoir un rôle à jouer à l'avenir avec la sélection algérienne. Mais sans doute après la CAN.

Aymen Mahious

Elément très prolifique avec les A' (15 capes, 9 buts), l'attaquant Aymen Mahious, 26 ans, n'a pas vraiment eu le temps de prouver sa valeur avec les A, avec qui il totalise seulement 2 capes. Plus dans les plans de Djamel Belmadi, l'attaquant d'Yverdon Sport en Suisse (3 buts en 8 matchs cette saison) ne sera a priori pas de l'aventure en Côte d'Ivoire.

Amine Gouiri

Amine Gouri (4 capes), ancien international Espoirs français et joueur frisson du Stade Rennais (16 matchs, 3 buts en Ligue 1 cette saison), sera normalement titulaire à la CAN. A 23 ans, celui qui est capable d'évoluer aussi bien sur l'aile gauche qu'au poste d'avant-centre incarne l'avenir de l'attaque des Fennecs. On a hâte de le voir à l'œuvre pour sa première grande compétition avec la sélection algérienne, qu'il avait donc représenté pour la première fois en octobre dernier après moults spéculations sur son avenir international. Il compte 4 capes actuellement.

Yasser Larouci

L'arrière gauche Yasser Larouci (22 ans) joue relativement peu cette saison avec son club de Sheffield en Premier League (6 matchs), mais les nombreuses absences à son poste et son potentiel intéressant – seulement entrevue pour le moment avec les Fennecs (2 capes) – lui permettent d'envisager d'être présent à la CAN. A priori dans un rôle de doublure de Rayan Aït-Nouri, voire mieux.

Ils attendent leur première cape

Bachir Belloumi

Appelé au mois d'octobre sans pour autant entrer en jeu, Bachir Belloumi, fils de la légende Lakhdar, ne sera normalement pas présent à la CAN. Le jeune milieu de terrain (21 ans) semble encore un peu tendre pour participer au prestigieux tournoi continental, et ce malgré une première partie de saison intéressante avec Farense en première division portugaise (14 matchs, 3 buts).

Oussama Benbot

Sélectionné lors du dernier rassemblement sans avoir pu honorer sa première cape, Oussama Benbot, gardien de but de 29 ans évoluant à l'USM Alger au sein de la première division locale, ne sera normalement pas présent à la CAN sauf en cas de blessure d'un autre portier. Capé à 5 reprises avec les A', il reste un élément fiable à son poste si les circonstances poussent Djamel Belmadi à le solliciter.

Algérie : ces 11 nouveaux Fennecs lancés par Belmadi en 2023
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.