Algérie : Belloumi réagit à la convocation de son fils !

La légende des Fennecs d’Algérie, Lakhdar Belloumi (74 capes, 20 buts), a commenté la première convocation de son fils Bachir en sélection par Djamel Belmadi.

Vendredi, Djamel Belmadi a dégainé la surprise du chef en convoquant pour la première fois chez les Verts l’ailier droit de Farense, Bachir Belloumi (21 ans, 2 buts, 2 passes décisives en 8 matches de Liga Portugal), dans sa liste des 25 pour affronter le Cap-Vert, le 12 octobre à Constantine, et l’Egypte quatre jours plus tard à Al-Aïn aux Emirats Arabes Unis. Une surprise que personne n'avait vu venir de la part du technicien de 47 ans, alors que les observateurs attendaient surtout les premières convocations des ex-internationaux Espoirs français Amine Gouiri, qui est bien là, et Yasser Larouci (6 capes, 1 but), dont les grands débuts attendront.

Ce premier appel de la sélection ne ravit pas que le joueur de 21 ans. En effet, au lendemain de la convocation, Lakhdar Belloumi, le père du principal intéressé et quadruple meilleur joueur d’Algérie (1979, 1981, 1984 et 1988), a témoigné toute sa satisfaction lors d’une interview accordée à la chaine Al Araby.

Belloumi père reconnaissant envers Belmadi et confiant pour Bachir

« Je ressens une grande fierté et une immense joie en voyant mon fils figurer dans la liste de l’équipe nationale algérienne aux côtés de joueurs de grande envergure et de son idole Riyad Mahrez. Je ne saurais exprimer ma gratitude pour cette marque de confiance que lui a accordée l’entraîneur Djamel Belmadi. J’espère que mon fils sera à la hauteur de cette opportunité », a notamment savouré le double champion d’Algérie avec Mascara (1984) et le MC Oran (1988).

« Mon fils a fait de nombreux sacrifices, choisissant de partir en Europe et de repartir de zéro, a-t-il poursuivi, en référence à son départ d’Algérie et du groupe professionnel du GC Mascara pour intégrer les U23 de Farense en février 2022. Il semble que ses sacrifices portent leurs fruits. Il a réussi à s’imposer dans l’équipe première après avoir commencé avec l’équipe réserve, puis il a reçu l’appel de la sélection nationale. Il doit maintenant redoubler d’efforts pour rester dans l’équipe, car atteindre le sommet est une chose, mais s'y maintenir est extrêmement difficile. Je souhaite bonne chance à Bachir et à tous ses coéquipiers qui cherchent à honorer le drapeau national. » Le baptême du feu d’ores et déjà très attendu.

Algérie : Belloumi réagit à la convocation de son fils !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.