Algérie : un Fennec parle de gagner la CAN !

Au sortir de son dernier match en 2023, l’international algérien Kévin Guitoun Van Den Kerkhof s’est mouillé quant aux chances des Fennecs de remporter la CAN 2023 qui se tiendra du 13 janvier au 11 février 2024.

Mercredi soir, se disputait en multiplex la 17e et dernière journée de Ligue 1. Kévin Guitoun jouait à cet effet son dernier match avec le FC Metz d’un certain Lamine Camara – remplaçant au coup d’envoi – avant de prendre ses vacances de Noël. Une rencontre soldée par la défaite 3-1 au Parc des Princes face au leader le PSG.

La CAN, un rêve bientôt une réalité pour Guitoun

Il s’agissait surtout pour l’ex-Bastiais de sa dernière apparition avec les Grenats avant de voyager en Côte d’Ivoire pour participer à la CAN 2023 avec l’équipe d’Algérie dont la liste définitive a peut-être été publiée par inadvertance quelques heures plus tôt par la Confédération africaine de football (CAF). Ayant découvert la sélection en mars dernier (5 capes), le natif de Saint-Saulve est enthousiasmé par l’idée de connaitre sa première CAN. « C'est magnifique, c'est un rêve pour moi, j'espère qu'il va se réaliser, a-t-il confié en zone mixte au micro de DZfoot. « J'espère qu'on ira le plus loin possible et la gagner, ce serait vraiment incroyable », a-t-il ajouté.

L’Algérie pas favorite, selon Guitoun

Avec des adversaires à leur portée, en l’occurrence l’Angola, le Burkina Faso et la Mauritanie, les Verts entendent ainsi se qualifier dans le groupe D et se racheter de l’élimination humiliante dès la phase de poules lors de la précédente édition. Mais attention à ne pas se voir beaux trop tôt. « Non, en Afrique rien n'est acquis, tout peut se passer, ce sont de très bonnes équipes. Sur ce continent on peut jouer une petite équipe entre guillemets et avoir des difficultés, on l'a vécu à la dernière CAN et on est conscients », a prévenu le joueur formé à l’AS Aulnoye qui estime d’ailleurs que son équipe ne fait pas partie des favoris.

« Je ne pense pas que l'Algérie soit favorite pour la CAN, il y a des équipes comme le Sénégal ou le Maroc qui ont été très costauds ces dernières années, a-t-il affirmé non sans langue de bois. Nous on se doit de faire quelque chose de bien parce qu'on est une grande nation, surtout pour se rattraper de ces dernières années. On y va mentalement pour être très costauds. »

Algérie : un Fennec parle de gagner la CAN !
Prudence Ahanogbe