Algérie : exploit, lettre, Bordeaux… 5 choses à savoir sur Petkovic

Vladimir Petković est fortement pressenti pour succéder à Djamel Belmadi au poste de sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie. Walid Sadi, le président de la Fédération algérienne, s'est même déplacé en Suisse pour rencontrer le technicien de 60 ans. En duel pour le poste avec José Peseiro, l'ancien sélectionneur de la Nati entre 2014 et 2021, passé notamment par les Girondins de Bordeaux il y a deux saisons, semble avoir les faveurs de la FAF. Dans cet article, on vous dresse le portrait de cet entraîneur d'expérience.

Un exploit XXL avec la Suisse

Vladimir Petkovic a marqué l'histoire du football suisse en menant l'équipe nationale en quart de finale de l'Euro 2021, une prouesse inédite depuis la Coupe du Monde de 1954 organisée en Suisse. Sous sa houlette, la Nati a réalisé l'exploit d'éliminer la France en huitième de finale (3-3, 5-4 tab), dépassant ainsi un “plafond de verre” qui l'empêchait de remporter des matchs à élimination directe dans les grands tournois. Cette victoire contre les champions du monde 2018 a été saluée comme le plus grand exploit du football suisse, signant une page historique pour la nation et illustrant l'impact profond de Petkovic sur l'équipe.

Il prône un style de jeu offensif

J'ai toujours voulu produire un football globalement offensif, avec un comportement défensif basé sur l'anticipation et les placements préventifs, et l'ambition de récupérer le ballon haut dans le terrain“, confiait-il au quotidien suisse Le Temps à l'été 2020. Petkovic est en effet reconnu pour son approche ambitieuse du jeu, et ce critère pourrait séduire les supporters algériens, à condition bien entendu que les résultats suivent.

Ancien milieu offensif

Né à Sarajevo dans une famille croate de Bosnie, Petkovic était un milieu offensif de grande taille (1 mètre 90). Il a d'abord joué dans son pays natal, notamment au club du FK Sarajevo avec qui il a été champion de Yougoslavie en 1985, avant de faire carrière en Suisse (FC Sion, AC Bellinzone, FC Locarno…) où il goûtera à la première division (6 matchs en 1988-1989) mais sera principalement reconnu comme un joueur de D2, capable de se montrer prolifique (19 buts avec le FC Coire en 87 matchs entre 1990 et 1993). Il a été naturalisé suisse.

Un communiquant hors-pair

Face aux critiques et à un début d'Euro 2021 difficile, Petkovic avait rédigé une lettre ouverte à la nation suisse, appelant à l'unité et au soutien inconditionnel avant le match décisif contre la Turquie. Malgré les sarcasmes de la presse, cette démarche avait galvanisé l'équipe qui a remporté le match 3-1, un tournant qui a mené ensuite à l'exploit contre la France. Ce geste a illustré le leadership de Petkovic, capable de fédérer son équipe et son pays autour d'un objectif commun, même dans l'adversité. Sa capacité à communiquer son ambition et à instiller une croyance inébranlable dans le potentiel de son équipe révèle un aspect crucial de sa personnalité et de son approche du management sportif.

Le fiasco Bordeaux

L'expérience de Vladimir Petkovic à la tête des Girondins de Bordeaux s'est soldée par un échec notable, illustré par sa mise à pied après une défaite cinglante 0-5 contre Reims. Ayant rejoint le club au scapulaire suite à ses performances avec la Suisse à l'Euro 2021, Petkovic n'a pas réussi à imprimer sa marque au club, alors en grande difficulté en Ligue 1. Avec seulement quatre victoires en 23 matches, il a affiché le pire ratio de victoires pour un entraîneur bordelais depuis plus d'un demi-siècle. Le club du Sud-Ouest, alors 19e du championnat avec la défense la plus perméable, avait encaissé 58 buts sous sa direction.

Malgré des renforts en fin de mercato hivernal, l'équipe n'avait pas su inverser la tendance, conduisant à l'éviction de Petkovic et de son adjoint, Antonio Manicone le 7 février après seulement 6 mois en poste. Cette période marque l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire récente de Bordeaux, soulignant la difficulté à transposer le succès avec une équipe nationale au contexte exigeant du football de club.

Algérie : exploit, lettre, Bordeaux… 5 choses à savoir sur Petkovic
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.